keyboard_arrow_left Retour
Série «Jeux te tiens» 4/7

Jeux de plis

O ndine a été initiée au monde du jeu par son amoureux qui est un passionné. Dans le collectif pour lequel les désormais deux mordus de cartes, dés et plateaux œuvrent, cette discipline est pratiquée avec beaucoup de sérieux aussi bien par les (tout) petits que par les grands. Leur ludothèque à Delémont compte plus de 150 jeux de tout genre. Pendant cette période de fin d’année, elle nous en présente 12 au travers de 6 grands styles. Si vous restez dubitatif face aux jeux après cette série, contactez-la, elle trouvera certainement celui qui est fait pour vous.

Les cartes sont apparues en Chine il y a plus de mille ans, quand les livres passèrent du rouleau aux feuilles. Il va de soi que les plus anciens jeux de pli y aient donc vu le jour. Un des plus vieux est le Choh dai di, sorte de Poker.

Lee F. Yih, un auteur chinois né à NewYork, s’en est inspiré pour créer un jeu dont le titre nous rappelle un pan de l’histoire chinoise: la Bande des quatre, dont la femme de Mao faisait partie, groupe de dirigeants accusés d’avoir instigué la révolution culturelle en semant le désordre afin de renforcer le soutien au régime de Mao.

Le GANG OF FOUR (le jeu, donc) a été successivement édité par trois maisons différentes. Je dois avouer que si le jeu reste le même, la version Dargaud à l’effigie du Grand Timonier et des étudiants chinois me manque un peu.

C’est un jeu de plis pour quatre joueurs-ses. Il peut se jouer à trois avec une main morte, mais je trouve cette version moins intéressante. Les combinaisons sont basées sur celles du Poker avec en plus une valeur de couleur, une paire de phénix et un dragon. Une autre subtilité: on change de sens de jeu à chaque tour.

On pose une combinaison de cartes, un autre joueur en pose une plus forte et quand tout le monde passe, la personne qui a posé la plus forte emporte le pli et relance le suivant. La première à finir sa main gagne le tour et les autres comptent les cartes restantes dans leur main. Plus on a de cartes, plus on mange, jusqu'à 80 points si on n’a rien joué.

Et vous l’aurez compris, plus on gagne de points au Gang of four plus on perd. La partie s’arrête quand quelqu'un arrive à 100 et ce n'est pas forcément la personne qui a gagné le plus de tours qui l'emporte à la fin de la partie le jeu.

De plus comme beaucoup de jeux chinois, la personne qui perd est désavantagée au profit de celle qui gagne avec qui elle doit échanger sa meilleure carte au début du tour suivant.

C’est un jeu de stratégie très accessible, dynamique et dans lequel les retournements de situations sont fréquents car même avec une main pourrie, si on sait jouer au bon moment on peut reprendre l’avantage. C'est ma technique favorite, je passe tout le long du tour et quand il reste moins de cinq cartes dans la main des autres, je prends la main avec un dragon ou une paire de phénix et je balance mes combinaisons minables de cinq cartes et personne ne peut me suivre. Mais bien sûr le suspense est toujours à son comble, car si je me loupe je prends sévère!


Après la Chine, la France. Toujours dans la mécanique du jeu de plis il y a LE ROI DES NAINS de Bruno Faidutti.

Si vous voyez ce nom sur un jeu et que vous appréciez le côté interactif de cette discipline, vous pouvez l’acheter les yeux fermés car, avant d’être créateur de jeu, Bruno Faidutti est professeur en sciences sociales.

Avec ce jeu pour trois à cinq joueurs-ses vous entrez dans une version fantasy du jeu de pli qui passionnera les adeptes de pomme, belote ou jass aventuriers. Dans ce jeu, on s’affronte avec des nains, des gobelins et des chevaliers à la place des habituels enseignes pique-cœur-carreau-trèfle. Les règles sont au prime abord des plus simples: on est obligé de jouer une carte à son tour, on suit la couleur tant qu’on peut, la carte la plus forte remporte le pli.

Oui mais voilà, à chaque nouvelle donne on rajoute au talon l’une des cartes spéciales et on tire une quête pour choisir pour ce tour une des deux conditions de victoire proposées (vos chevaliers remportés vaudront +4 ou -4, vous devez gagner un nombre pair ou impair de plis).

Si ses règles sont apprises en cinq minutes, la victoire est une quête difficile et une confortable routine stratégique est impensable.


Notre série des Fêtes: «Jeux te tiens»

1er épisode: Le Père Noël s’y connaît-il vraiment en jeux? EN LIBRE ACCÈS

2e épisode: Jeux de hasard raisonné et combinatoires-abstraits

3e épisode: Jeux de conquêtes

4e épisode: Vous y êtes.

5e épisode: Jeux de gestion-développement

6e épisode: Jeux d’ambiance (party game)


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR