keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Conseil fédéral

Les étonnantes associations d’Ignazio Cassis

U n train peut en cacher un autre, dit-on en France. Une association aussi. On a cru que Ignazio Cassis s’était inscrit à proTELL, le lobby des armes, pour une raison électorale et s’en est démis après son élection au Conseil fédéral. En fait le sujet lui tient à cœur depuis longtemps. Il est membre du comité d’une association tessinoise dont c’est le cheval de bataille: Liberta e Valori. On trouve dans cette boutique des propos qui laissent songeurs.

Ce petit club attaché «à la défense de la liberté individuelle et des valeurs enracinées dans notre culture» se manifeste depuis des années par la diffusion d’articles dans la presse tessinoise. Pour le droit de posséder des armes, mais pas seulement. Quelques autres thèmes reviennent en boucle: la souveraineté suisse, l’aversion anti-européenne et une admiration sans bornes pour Israël. 

L’égérie du mouvement, Iris Canonica, ex-membre du Parti socialiste, aujourd’hui proche de la Lega ticinese, n’y va pas de main morte. Pour elle, la volonté de limiter dans...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR