Média indocile – nouvelle formule

Culture

Culture / Des sorties cinéma exaltantes pour 2023


PARTAGER

On peut être nostalgique de beaucoup de choses, mais assurément pas du cinéma. Il y a toujours ceux qui disent «on n’en fait plus, des films comme avant!» C’est peut-être vrai pour les péplums ou les westerns, mais les autres genres se portent à merveille. La preuve, rien que ce début d’année est plus que prometteur avec trois titres qui impatientent déjà les spectateurs: Babylon de Damien Chazelle qui sort déjà la semaine prochaine, The Fabelmans de Steven Spielberg qui sort le 22 février et Creed III de Michael B. Jordan. Pour les deux premiers, ils promettent d’être des chefs-d’œuvre, quant au troisième un grand film populaire dans la continuation et dans la mémoire des Rocky. Babylon raconte le Hollywood «babylonien» des années 20, avec une Margot Robbie plus sexy que jamais – la femme de ma vie! – et un Brad Pitt délicieusement en roue libre. The Fabelmans, grand prix du public à Toronto et meilleur film au Golden Globes, est la grande nouveauté tant attendue de Spielberg racontant l’histoire d’un ado de l’après-guerre qui trouve son refuge dans le cinéma – c’est un peu sa vie qu’il raconte…. Pour Creed III, pas besoin d’être un fan de boxe pour avoir cheminé, combattu et rêvé avec Rocky, et maintenant avec son digne successeur Creed. La suite de l’année annonce plusieurs autres bijoux du septième art, dont Oppenheimer de Christopher Nolan ou Killers of the Flower Moon de Martin Scorsese. Sans en dire davantage pour l’heure, nous promettons d’en reparler dans nos colonnes. Le grand absent de 2023 reste l’immense réalisation en travail depuis près de quarante ans, j’ai nommé le Megalopolis de Francis Ford Coppola. Selon les dernières nouvelles, on reporte depuis les plateaux d’Atlanta un tournage encore plus chaotique et fou que pour Apocalypse Now où le réalisateur comme bon nombre de membres de l’équipe ont failli y laisser leur peau. Il y a quelques heures, Coppola a vite réagi en démentant: apparemment tout irait très bien pour sa plus grosse production qui se laisse désirer. Avec Coppola, on n’y croit pas trop… Il annonce la sortie pour 2024, on peine à y croire, mais on l’espère de tout cœur. Le cinéma est une histoire d’amour, oui, et quand on l’aime, on y engage sa vie, ses espoirs et ses rêves.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

0 Commentaire

À lire aussi