keyboard_arrow_left Retour
CULTURE / Locarno

Charlize Theron, cette fille, c’est de la bombe

C ’est le film idéal pour la Piazza Grande qui le projette ce soir. «Atomic Blonde», film d’espionnage situé à Berlin à la fin de la guerre froide doit beaucoup à sa sublime bande-son années 80 et à Charlize Theron, d’une classe époustouflante. Un plaisir vintage à consommer sans modération. Sortie romande le 23 août.

L’été 2017 est aux playlists. Il y a d’abord la trilogie «Vernon Subutex» de Virginie Despentes, saga punk-rock qui recense tout ce qui se faisait de mieux dans les années 80-90.

Il y aussi «Baby Driver», thriller réalisé pied au plancher, où le héros vit et agit au rythme de son iPod. La musique est au cœur du scénario; c’est elle qui dicte l’action.

Il y a désormais «Atomic Blonde», de David Leitch, ancien cascadeur – notamment sur «Matrix» – passé à la réalisation. L’intrigue se situe à Berlin en 1989. La ville, qui vit les derniers soubresauts de la guerre froide, est...