keyboard_arrow_left Retour
AILLEURS / Pacman & co

En Turquie, on «blackliste» bien les jeux vidéo

J ugés islamophobes et violents, des jeux vidéo populaires sont dorénavant classés comme «dangereux» par le ministère turc de la jeunesse et des sports.

Pacman, Guitar Hero, Call of Duty… ces trois géants de l’industrie du divertissement ont été récemment «blacklistés» en Turquie. Après analyse et selon plusieurs critères non-précisés, les autorités turques ont décrété que leurs contenus à caractère «islamophobes, pornographiques et violents» peuvent nuire à la jeunesse.  

A l’image du phénomène qui bouscule le reste du globe, le secteur du jeu vidéo est en plein essor dans le pays. Hüzeyfe Yılmaz, ministre de l’éducation et de la culture, donne des chiffres renversants: 25 millions de joueurs sur le territoire (soit 31% des 80 millions d'habitants), pour un volume d’activités estimés à 600 millions de dollars. L’ensemble des Turcs passerait 39 millions d’heures par... jour à pianoter sur ses manettes. 

Le ministère applaudit le succès des développeurs «maison» mais souhaite sensibiliser les utilisateurs aux effets néfastes liés aux jeux vidéo étrangers qui propagent, dit-il, des images négatives de la communauté musulmane. Dans ces vidéos en effet, le joueur a souvent le rôle d’un soldat qui pour, gagner des points, doit tuer des musulmans décrits comme des terroristes. «Nous essayons de sensibiliser les familles, les adolescents, les enseignants et étudiants. Mais nous devons aller au-delà de la simple sensibilisation», dit Hüzeyfe Yılmaz qui dénonce une «islamophobie sous-jacente».

La Ministre a donc fait mettre en ligne un site, oyunlardaislamofobi.com, où sont classés les jeux vidéo «controversés». Hüzeyfe Yılmaz ne compte pas s'arrêter là. Elle va encore prendre des mesures pour augmenter la visibilité des jeux «approuvés» afin de réduire encore l’accès aux vidéos «blacklistées».

Un «acte horrible»

Guitar Hero III, Devil May Cry – Dante’s Awakening, Resident Evil, Call of Duty, Hitman, Counter-Strike, Serious Sam, Muslim Massacre, Bomb Gaza, Pacman and Tekken. Certains de ces jeux vidéo, apparemment anodins, pourraient en effet représenter un réel danger. C'est le cas du musical Guitar Hero 3 qui «consiste à sauter avec joie sur une scène de danse où l’inscription arabe Allah est visible». «Cet acte horrible prouve que ces images contre l’Islam sont intégrées délibérément», s'enflamme la Ministre.

Après critiques et moqueries, le ministère truc a finalement retiré Pacman de la liste des indésirables. Un Pacman accusé d'inciter à pourchasser les femmes voilées.


L'article original du Milliyet: «Dijital oyun dedektifleri»

La reprise en anglais du Hürriyet Daily News: «Turkey’s youth ministry prepares list of ‘harmful’ digital games, including Guitar Hero, Call of Duty, Pacman»

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR