keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Rire

«Dès l'instant ou une vanne blesse quelqu’un, ce n’est plus de l’humour»

L e livre «Leçons d'humour» de Bruno Humbeeck, auteur belge et docteur en psychopédagogie, retrace l'histoire du rire, son développement depuis notre venue au monde et explique en quoi le rire, rassembleur, peut être également destructeur. Loin de prôner l'utilisation d'un humour qui ne serait que bienveillant, l'auteur soutient que nommer les choses est la clé pour parvenir à distinguer l'humour de la moquerie et pour savoir quand utiliser l'un ou l'autre: «Si vous confondez tout, vous allez devenir violent sans même le vouloir. Le fait de nommer moquerie, sarcasme, ironie, c'est peut-être le seul intérêt du bouquin». Et c'est lui qui le dit.

Quel diagnostic posez-vous sur l'utilisation de l'humour aujourd’hui, notamment dans les médias?

Il y a une grosse confusion. Je dirais même plus qu’un mélange, un salmigondis. Tout est mélangé parce qu’on utilise le même mot «humour» pour des actes qui étaient, à l'origine, plus subtilement séparés. Ce qui crée la confusion entre les deux formes de rires (bienveillant ou agressif), c’est qu’on nous présente un cadre ludique dans lequel on se dit qu’il ne va rien nous arriver de dommageable, et c’est ce cadre apparemment sécurisant qui va permettre de...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR