keyboard_arrow_left Retour
CULTURE / Un livre d'ici et d'ailleurs

Le secret de famille dévoilé qui ouvre une nouvelle vie

C ’est un roman, élégant et profond, c’est aussi une histoire vraie. Celle d’un Montreusien – il signe sous le pseudonyme Paul Derville – promis à une vie sans surprise. D’un milieu aisé, il fut champion de ski nautique, fit de bonnes études, devint ingénieur et pratiqua son métier en Suisse et en Amérique. Et soudain, à la cinquantaine, il découvre un secret de famille: il n’est pas le fils biologique de son père mais celui d’un proche, descendant d’une grande famille aristocratique russe. Commence alors une quête des racines, des ancêtres, des réalités du monde dans ses grandeurs et ses petitesses. Suivre son invitation à ce parcours hors du commun ne déçoit pas, intrigue, fait aussi un peu gamberger sur soi-même, sur les origines et sur les tabous.

Michel, c’est ainsi qu’il s’appelait au début, avait choisi la voie scientifique et technique. La littérature? Il n’y songeait pas. Elle allait le rattraper avec des révélations en cascade. Faire de lui un homme nouveau, pas au sens des révolutionnaires, plutôt dans la dimension d’un humanisme curieux et attentif. Deux ou trois choses se mirent peu à peu à le turlupiner. Cette grand-mère maternelle tombée d’une petite barque dans la nuit, au large de Cully, dont le corps fut retrouvé sur la rive française. Accident? Suicide? Ou… autre chose? L’auteur se met dans la peau du flic qui...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR