keyboard_arrow_left Retour
CULTURE / Littérature

Le polar américain, une tentative d’émancipation

P our la première fois, une histoire du polar américain est écrite. On y découvre comment ce genre parfois mal considéré et souvent sous-évalué met en scène des enjeux qui vont bien au-delà des intrigues policières. Comment il incarna l’honneur et la révolte au siècle passé sur le continent nord-américain.

Une foultitude de dictionnaires et d’encyclopédies, de livres pour les fans et les collectionneurs, existent dans le domaine du polar. Avec Front criminel, qui vient de paraître aux Editions PUF, il s’agit de tout autre chose, d’une ambition infiniment plus grande: démontrer en quoi et comment l’histoire de la littérature policière américaine du vingtième siècle fut celle d’une suite de luttes de libération.

Il s’agit de rien de moins, pour Benoît Tadié, l’auteur de cette somme, que de raconter l’histoire d’une tentative d’émancipation, plus ou moins réussie selon les...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR