keyboard_arrow_left Retour
CHRONIQUE / Brèves de transport

Merci Maggy, la vraie voix des TL


Les Transports publics lausannois vivent avec leur temps, bien sûr. Voilà bien des années qu’ils recourent à une voix synthétique pour annoncer les arrêts, les perturbations de trafic et autres informations indispensables au voyageur. Perso, je préfère ce qu’on appelait jadis les voix d’aéroport, soit de vraies voix féminines avec de la chair et de l’émotion autour. J’ignore quel logiciel utilisent les TL mais il y aurait sûrement une marge de progression: par exemple lorsque la voix vous annonce l’arrêt Bééél-Air, vous comprenez qu’il s’agit de Bel-Air mais que le type qui a présidé à l’enregistrement de la voix synthétique a un terrible accent et qu’il le reproduit.

A certains moments de la matinée, le conducteur déclenche également un message synthétique disant à peu près: «Mesdames, Messieurs, nous vous souhaitons une bonne journée.» Oui bon, c’est gentil, mais qui est-ce qui nous souhaite une bonne journée? Une machine? Va te faire voir, machine! Je n’ai jamais vu une machine qui s’intéressait à la qualité de ma journée à venir. Je préférerais une porte-parole des TL qui se dise: «Gian Pozzy est dans ce bus, faut pas que j’oublie de lui souhaiter une bonne journée.»

«Merci!» à l’unisson

Heureusement qu’il y a Maggy. Maggy est conductrice aux TL. Elle n’a certes plus 20 ans, mais elle est vraiment sympa. Quelques instants avant d’arriver à la plateforme centrale de Saint-François, elle empoigne le micro et dit à peu près: «Mesdames et messieurs, je suis Maggy, votre conductrice à bord de la composition 347-181 (oui, car il y a des bus avec remorque et chaque véhicule porte son numéro matricule). Je vous souhaite une superbe journée.» Là au moins, avec Maggy, on a l’impression que quelqu’un pense à nous, pauvres pendulaires entassés dans la vieille casserole qui nous sert de transport matinal vers notre lieu de travail. Et tout le monde lui répond «Merci!» à l’unisson.

Mais bon, il n’y a qu’une seule Maggy aux TL. Du coup, je me suis demandé si on pouvait faire mieux que la voix synthétique qui singe des accents inadéquats. Et je suis tombé sur le site américain www.acapela.group.com qui vous permet d’écrire n’importe quel texte d’annonce et de le voir énoncé de manière parfaite, en français de France, de Belgique ou du Canada (mais pas du canton de Vaud pour l’instant). Il vous propose la voix de Manon, celle d’Anaïs, de Claire, d’Antoine (chargée d’émotion à choix), d’Elise (une enfant), de Julie, Bruno et Margaux. Bon, vous pouvez aussi avoir des voix qui vous annoncent Bel-Air en catalan, en féringien, en finnois ou en turc, mais à Lausanne c’est moins utile.


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2020 - Association Bon pour la tête | une création WGR