keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Santé

Les «first responders», une question de vie ou de mort

E n cas d’arrêt cardiaque, les premières minutes de prise en charge peuvent sauver la vie. Les «first responders» sont des bénévoles qui se mettent à disposition du 144 pour effectuer les premiers secours avant que l’ambulance arrive. Des gestes importants, qui soulèvent aussi des questions d’ordre moral.

Chaque minute passée après un arrêt cardiaque réduit l’espérance de vie de 10%. C’est pourquoi, le canton du Tessin a été pionnier en matière de «first responders». Le système est simple: des bénévoles formés aux premiers secours reçoivent une alarme sur leur téléphone lorsqu’une personne en arrêt cardiaque est dans leur zone. Le signal passe par une application, directement envoyée par le 144. Dans le canton du Tessin, le système «Momentum» a fait ses preuves: un patient sur deux est sauvé grâce aux «first responders».

Le même principe de secours inspire d'autres cantons. En...