keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Polémique

Vaste farce à Genève: des millions pour une passerelle fantôme

C ’est l’histoire d’une passerelle pour piétons et cyclistes qui a déjà coûté près de 11 millions aux contribuables genevois et ne sert toujours à rien. Un ouvrage en bois, reliant le stade de Genève au Bachet-de-Pesay, construit dans la précipitation malgré la controverse, pour l’Euro 2008. Mais qui n’a pas pu être utilisé pendant le championnat d’Europe, pour des motifs alambiqués de «sécurité». Un pont, coupé en son extrémité nord depuis 2011, qui n’a plus été entretenu depuis. Une vaste farce dont Genève n’a pas fini d’entendre parler, puisque sa réouverture prévue à la fin 2019 pour l'inauguration du futur RER genevois, Léman Express, nécessitera encore l’injection de quelques deniers publics.

Le Canton de Genève envisage de rouvrir enfin un pont de bois inutilisable pratiquement depuis son «ouverture» le 27 mai 2008. Cet ouvrage destiné aux cyclistes et aux piétons, reliant le secteur du stade de Genève à la nouvelle gare RER du Bachet-de-Pesay sera réhabilité, moyennant quelques frais supplémentaires, pour la mise en service du Léman Express en décembre 2019. Soit plus de onze ans après sa construction. Un pont d'or: le bijou a déjà coûté plus de... onze millions de francs!

Du côté de Carouge ou de Lancy, les habitants sont excédés et les réactions fusent. «La...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR