Média indocile – nouvelle formule

# 22 octobre 2021

semaine n°42

Actuel

Le bal des monomaniaques

Jacques Pilet

Il y en a de tous poils, des plus détestables aux plus convenables. Ils envahissent la scène politique dans plusieurs pays d’Europe, chez nous aussi. Des discoureurs de tribunes ou de rues qui n’ont qu’une chose à dire et la répètent comme un moulin à prières. Mais que se passe-t-il donc dans leur tête? De Eric Zemmour à Alain Berset.

La star de la campagne présidentielle française, agitateur médiatique fort habile, Pied Noir d’origine, paraît capter les faveurs des électeurs de Marine Le Pen et d’une partie de la droite. Il se fait entendre en tapant fort sur un seul clou. L’immigration. Surfant sur un réel problème d’intégration trop longtemps négligé. Son rêve: renvoyer «chez eux» des Arabes, des Noirs, les Musulmans qui lui font horreur. Son obsession: restaurer une France pure, délestée de tous les péchés de l’histoire, y compris le pétainisme, lui rendre sa puissance d’autrefois. Un baratin emphatique sans propositions concrètes. Tout a été dit sur ces velléités nauséabondes et irréalistes. Mais il est fascinant de voir les médias subjugués par un discours aussi monomaniaque. Sieur Zemmour ne parle quasiment pas d’économie, d’écologie, de politique internationale. Il a bien quelques petites idées sur ces sujets, entraperçues ici et là. Mais il sait qu’elles pourraient diviser. Alors il centre tout son propos sur le prétendu «grand remplacement»… des Français par les «bougnoules». Cela fonctionne auprès de bien des gens en désarroi, délaissés, amers, inquiets. Un truc qui a trop bien marché dans le passé. Impossible de ne pas se souvenir d’un autre monomaniaque qui rabâchait que «tout est de la faute aux Juifs » et qui promettait aux Allemands que tout irait mieux avec la suprématie du Reich… Lire la suite...


Le dessin de la semaine

« Chair voisins »

Un dessin Tony Marchand