keyboard_arrow_left Retour
AILLEURS / Grande-Bretagne

«Tu ne seras pas récompensé pour n’avoir pas été malade»

U n élève britannique reçoit un prix d’assiduité à l’école, sa mère l’incite à refuser: la bonne santé est une chance, pas un mérite, dit-elle.

«Voilà pourquoi mon fils n’acceptera pas son prix»: rien que sur Facebook, deux millions et demi de personnes ont lu le texte de Rachel Wright, infirmière, écrivaine et mère de famille britannique, initialement posté sur son blog, raconte BBC News.

Le prix décerné à son fils Jonah, 10 ans, dit «prix de présence», récompense les élèves qui n’ont pas manqué une seule heure de cours durant l’année. Si mon fils n’a pas manqué l’école, c’est qu’il a eu la chance – et non pas le mérite – de ne pas être malade, explique en substance Rachel Wright. «On te récompense lorsque tu as travaillé dur. Pas lorsque tu as les cheveux châtains.» 

Jonah a donc été privé d’une soirée-cadeau dans un centre de jeux. Mais lorsque sa mère lui a dit: «Tu ne seras pas récompensé pour n’avoir pas été malade», il n’a probablement pas été plus surpris que ça. En effet, son frère aîné, Sam, est gravement handicapé et la solidarité avec les plus faibles fait partie de son éducation depuis le premier jour.

Trop d'effets pervers

C’est précisément ce que Rachel Wright reproche aux prix de présence, un classique du système scolaire britannique: ils «stigmatisent les faibles» et poussent les malades à la culpabilité. La blogueuse n’ignore pas que le but de ces prix est lutter contre l’absentéisme injustifié. Mais il faut trouver d’autres moyens, dit-elle, celui-ci a trop d’effets pervers.

Le succès de son texte s’explique-t-il uniquement dans le cadre du débat scolaire? Probablement pas: la prise de position de Rachel Wright offre le thème parfait de méditation pour l’été: quelle est la part de la chance et du mérite dans nos vies? Pour l’été et au-delà.


Lire l’article de BBC News: «Southend mother rejects school attendance prize»


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR