keyboard_arrow_left Retour
LU AILLEURS / SANTÉ

Trois questions dérangeantes

L e journaliste et économiste célèbre à Zurich Werner Vontobel interpelle l’OFSP dans le Blick avec trois questions de citoyen qui réfléchit et s’étonne.

Question 1: pourquoi n’y a-t-il aucune campagne de prévention? Virus et bactéries sollicitent notre système immunitaire. Celui.-ci peut être renforcé par des doses importantes de vitamines C et D, des appoints de zinc et de selenium. De nombreuses études ont prouvé que les personnes ainsi prémunies réagissent mieux aux infections.

Question 2: pourquoi les médecins généralistes ne sont-ils pas intégrés dans le dispositif recommandé pour faire face à la pandémie? Le message officiel prétend que contre ce virus nouveau il n’existe aucun médicament. Il s’agit donc de tester, isoler et en cas d’aggravation hospitaliser. Or entretemps il est apparu que les traitements prescris par les médecins de famille contre les infections «normales», montrent une certaine efficacité pour éviter l’aggravation de la maladie. Vontobel précise que son propre généraliste recommande: 3 à 5 grammes de Vitamin C, 3-5000 IU de vitamines D3, 15 à 30 mg de zinc, de la L-Lysine et de N-Acetyl-Cystein.

Question 3: pourquoi n’avons-nous pas encore de tests rapides qui permettent de savoir si l’on est positif ou pas en quinze minutes? Il en existe. Cela permettrait de se contrôler soi-même pour éviter d’infecter son entourage.

Conclusion: des études montrent que la mortalité due au coronavirus est la plus faible là où l’on a beaucoup et très tôt testé. Les mesures comme le confinement, l’interdiction des voyages, le port obligatoire du masque ont un effet, mais moins déterminant.


Lire l'article original du Blick.

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Yves Genier, Anna Lietti, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2021 - Association Bon pour la tête | une création WGR