keyboard_arrow_left Retour
LU AILLEURS / Religions

Cette union qui contribue à «détruire la nation juive»

L e mariage d’une arabe avec un juif célébré mercredi dernier fait grand bruit en Israël. Certains politiciens s’arrachent les cheveux et tremblent à l’idée que l’assimilation puisse venir à bout de la nation juive, comme le rapporte le site de la chaîne israélienne i24news.

En couple depuis quatre ans, la présentatrice télé Lucy Aharish et l’acteur Tsahi Halevi ont décidé de s’unir, pour le meilleur et pour le pire. Seulement voilà, l’une est arabe et l’autre est juif. Ce qui a du mal à passer en Israël, où seuls les mariages religieux sont reconnus par l’Etat et doivent donc concerner deux représentants de la même religion. Les deux jeunes gens, qui ont toujours dissimulé leur relation, se sont mariés lors d’une cérémonie tenue secrète, afin d’éviter la présence de manifestants, rapporte la chaîne israélienne Hadashot.

Mais, malgré leurs précautions, la lune de miel s’annonce plus mouvementée que prévu, puisque de nombreux politiciens sont montés au créneau pour dénoncer cette union qui participe, selon eux, au déclin de la nation juive.

«L’assimilation consume le peuple juif», 
ministre israélien de l'Intérieur

Le ministre israélien de l’Intérieur, Aryeh Deri, a déclaré que ce mariage, qui «n’est pas une bonne chose», risque de poser de «graves problèmes» aux futurs enfants des deux célébrités, ajoutant que «l’assimilation consume le peuple juif» et que la jeune femme ferait mieux de se convertir, rapporte The Times of Israël.

Oren Hazan, député du Likud, a enfoncé le clou sur Twitter: «Je ne blâme pas Lucy Aharish pour avoir séduit une âme juive, mais j'en veux à Tzachi. Lucy, ce n'est pas personnel! Mais Tzachi est mon frère et la nation juive est ma nation, a écrit Hazan. Arrêtez l'assimilation!» Ce dernier a également accusé le jeune marié de «s’islamiser.»

Cette vague de critiques a été dénoncée par d’autres politiciens israéliens sur Twitter, notamment par le député de l’Union sioniste Yoel Hasson, qui déplore le «visage sombre, raciste et honteux» du Likud.


Lire l'article du site de la chaîne i24news.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

1 Commentaire

@Reiwa 14.10.2018 | 09h41

«Avec la récente conversion en "Nation juive" Israël ne doit plus craindre, ni l'assimilation de certains, ni la supériorité numérique prévisible des arabes. Le racisme chez les israéliens, semble être bien plus profond que dans d'autres populations. Les Occidentaux n'osent pas critiquer ce pays.»


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR