keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / CORONAVIRUS

Vu, lu, entendu et abus au temps du virus

B ons, gogos et crétins de la semaine. Le palmarès du pire et du meilleur par Michael Wyler.

Commençons gaiement gaiment avec notre médaillé de bronze de la dernière fois, le gentil promoteur genevois qui a importé des dizaines de millions de masques sous les applaudissements nourris de nos confrères, notamment de la RTS (mais pas uniquement). Confrères dont l’esprit critique et le suivi sont manifestement restés confinés. Cette semaine, il mérite la médaille d’or, ex-aequo avec Xi Jinping, le sympathique PDG de la Chine.

Xi, parce qu'après trois mois de baisse, les exportations chinoises sont reparties en flèche en avril, grâce aux envois de matériel «médical» dont des centaines de millions de masques. Problème: le facteur de protection – habituellement de 100 pour un masque chirurgical KN95 adapté – n’est que de 2 à 4 pour la plupart des masques chinois. Une doctoresse, qui en a acheté plusieurs milliers auprès de l’entreprise M3 (celle de notre super promoteur), précise, dans 24 Heures: «On a vite remarqué qu’ils étaient plus petits que ceux qu’on a habituellement. Et la barre qui est censée s’adapter au nez n’est clairement pas adaptée», Selon M3, «les gammes de taille n’existent pas sur les masques chinois».

Ce qui existe par contre, ce sont les bénéfices réalisés par notre génial promoteur et ses revendeurs. Combien jusqu’à présent? Mystère et boule de gomme. Le secret est aussi bien gardé que la formule du coca-machin. A vue de nez (et mon calcul est aussi secret que la formule du vaccin anti Covid-19), le premier million de bénéfice est largement dépassé. Est-ce justifié? Ben évidemment, puisqu’aux dires de notre entrepreneur-mécène: «ce n'est pas qu'une action philanthropique mais aussi une action économique à but social.»  Marrant, c’est aussi ce que disent les vendeurs de came… 

La médaille d’argent, section «désinfectant» (merci Marie de me l’avoir signalé) revient à Mike Sonko, le gouverneur de Nairobi (Kenya) qui a distribué des sacs de nourriture contenant une petite bouteille de cognac, précisant que «selon les recherches menées par l’OMS…il est raisonnable de penser que l’alcool joue un rôle majeur dans la destruction du coronavirus».

Une médaille «prince des crétins» à Gary Linius, citoyen de l’Arizona qui s’est envoyé une bonne lampée d’eau de Javel et en est mort. Et pourquoi seulement «prince des crétins» et pas «roi des c… »? Parce que cette médaille est prise depuis belle lurette par celui qui a évoqué l’eau de Javel comme moyen de tuer le coronavirus, le Grand Donald lui-même, dont Gary était un super fan. On ne devrait pas en rire, mais cela lui fera quand-même un électeur en moins, au Donald.

Enfin, une médaille «merci avec gros bémol» aux propriétaires de cafés-restaurants dont les tenanciers sont locataires. Un tiers des demandeurs a pu obtenir une réduction ou un abandon de loyer, un tiers est encore dans l’attente d’une réponse et un tiers n’a rien obtenu.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

1 Commentaire

@marenostrum 13.05.2020 | 01h47

«Un propriétaire immobilier n'est-il pas un entrepreneur comme le restaurateur ? ... le deuxième se trouve privé de sa "liberté de commerce" par des décision étatique ... pourquoi, dès lors le premier ne partage-t-il pas la perte d'exploitations ? »


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2020 - Association Bon pour la tête | une création WGR