keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Jeux vidéos

Portraits de «gamers»

S chizophrènes. Ainsi pourrait-on qualifier les rapports qu'entretient notre société avec l'univers des «gamers». L'Organisation mondiale de la santé ne vient-elle pas d'annoncer que le «trouble du jeu vidéo» va être reconnu prochainement comme une maladie? Parallèlement, cette industrie génère plus de cent milliards de dollars par an – davantage que le cinéma – et reçoit en Suisse un soutien officiel de l'Office fédéral de la culture...

Les «gamers» sont-ils des adolescents attardés rivés à leur écran pour fuir un monde réel qui les effraie, ou des gens qui développent des compétences particulières en se faisant plaisir? Les deux représentations cohabitent. Visuellement, l’image des amateurs de jeux vidéo circulant sur le web est stéréotypée: le plus souvent, elle les présente doigts crispés sur la manette, regard hypnotisé par le halo bleuté de l’écran, une tranche de pizza à demi mangée et une canette de bière au pied du canapé.

A l’occasion du Bâloise International Gaming Show qui se tenait au Palais de...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR