keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Crise de la presse

Les journalistes reprennent leur destin en main

F usions de titres, regroupements de rédactions, les annonces de restructurations d'envergure dans les médias suisses se succèdent (lire notre encadré). Les initiatives pour sortir de ce marasme se profilent.

Faire toujours mieux avec moins. Restructurer sans dénaturer. A chaque nouvelle annonce de regroupements des forces et de coupes dans les effectifs, les groupes de presse tentent de convaincre qu’ils prennent les bonnes mesures, même si douloureuses, pour s’assurer un avenir. 

Mais, quoi qu’il en soit, et quoi que l’on puisse penser des motivations des grands éditeurs, des journalistes, des graphistes, des illustrateurs, des photographes, trop de ceux qui ont fait métier d’informer avec passion se retrouvent brutalement sur le carreau. Un peu sonnés. Souvent écœurés....

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR