keyboard_arrow_left Retour
A VIF / Benjamin Clementine, Jazz Lab, samedi 15 juillet 2017

Clementine: voix d'ange et gueule de prince

V oix d’ange et gueule de prince, rien ne trouble l’authenticité de Benjamin Clementine qui offre la plus belle conclusion possible au festival, écrit Vincent Dubuis. Creusant les profondeurs de l'obscurité dans la veine étonnante des compositeurs de l'époque romantique, Clementine prend une majesté d’un autre monde, laissant l'auditoire hypnotisé par un talent totalement transfigurant. Les mots sont dérisoires…