keyboard_arrow_left Retour
A VIF / NIFFF Grave, de Julia Ducournau

Par amour du goût

«Grave», c’est le genre d’expérience qui vous marque. Celle qui laissera, consciemment ou non, une trace dans votre esprit. Celle qui prouve que le cinéma de genre n’est pas mort en France.

Dire que le public du NIFFF (Neuchâtel International Fantastic Film Festival) attendait «Grave» serait un doux euphémisme. Le film de la jeune réalisatrice française Julia Ducournau était programmé en compétition internationale l’an passé, mais des différends contractuels avaient annulé au dernier moment sa présence. Entre-temps, il a tourné dans divers festivals et s’est taillé rapidement une solide réputation dans le film de genre. Le voici finalement, projeté en Open Air, pour le début de cette 17e édition. On nous prévient: «Des gens se sont évanouis aux USA! J’espère que vous êtes...