keyboard_arrow_left Retour
A VIF / CORONAVIRUS

«On n’est pas là pour se faire engueuler!»

- Bonjour. Contrôle. Permis de conduire, permis de circulation, s’il vous plaît. - Voilà. - Et Madame, là, c’est qui ?

- Euh… ça vous regarde ?

- Vous n’avez pas pris connaissance des nouvelles mesures du Conseil d’Etat vaudois?

- Non.

- Masque obligatoire dans les véhicules professionnels ou privés occupés par plus d'une personne, sauf si tous les occupants sont issus de la même cellule familiale. Madame est votre épouse?

- Cela ne vous regarde pas. Et puis c’est quoi la cellule?

- Alors mettez le masque!

- Sur quelle loi vous appuyez-vous?

- Ce n’est pas mon affaire. J’ai des ordres.

Ce dialogue est imaginaire mais plausible. Pauvres agents. Ils doivent appliquer les consignes, celle-ci et bien d’autres, notamment pour harceler les petits commerçants restés ouverts et appelés à toutes sortes de précautions. Il faut dire que dame Métraux, conseillère d’Etat, avait le ton martial et menaçant. Dans le genre: aux ordres, citoyens et bouclez-la! Elle paraissait plus verte de colère que l’étiquette de son parti.

S’indigner? En rire? Ou alors fredonner la chanson de Boris Vian!

«On n'est pas là pour se faire engueuler

On est là pour la fête à mon pote

On n'est pas là pour se faire assommer

On est venu faire une petite belotte

Si tout le monde restait toujours tout seul

Ça serait d'une tristesse pas croyable

Ouvre cette porte et sors des verres 

Et puis on est descendu chez Satan

Et en-bas c'était épatant

C' qui prouve qu'en protestant

Quand il est encore temps

On peut finir par obtenir des ménagements»

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2020 - Association Bon pour la tête | une création WGR