Média indocile – nouvelle formule

A vif

A vif / Médias: qui a le droit de se faire «sa propre idée»?


PARTAGER

L’hebdomadaire alémanique de droite «Die Weltwoche» a traduit et publié en intégralité les discours de Serguei Lavrov et Joe Biden, tenus devant la 77ème Assemblée générale de l’ONU la semaine dernière à New York. Sans autre commentaire. Quelle audace! Depuis, les critiques tonnent.



Des voix s’élèvent pour dénoncer l’attitude pyromane de la Weltwoche, vecteur de la désinformation. Un des bruyants protestataires, Fabian Eberhard, chef de la recherche au Blick, sous-entend que la Weltwoche a dû être payée pour publier les propos de Lavrov. Il critique vivement le fait que la traduction ait été faite sans «mise en contexte» pour les lecteurs.

La position de Eberhard montre à quel point les journalistes aiment à encadrer la pensée, monopolisent la capacité à interpréter les paroles des uns et des autres. Il est donc, d’après Eberhard, impensable de laisser le lecteur devant un texte brut: il n’a pas les capacités de comprendre ni de mettre en contexte... Ah bon?

Depuis la fameuse formule du sénateur américain Hiram Johnson durant la Première guerre mondiale, «la première victime de la guerre, c’est la vérité», nombre de citoyens avisés sont conscients que la manipulation et la propagande existent. Sous le Troisième Reich (1933-1945), la propagande était l'activité centrale et principale des hommes politiques. Les émotions y étaient attisées. Les gens ont été mobilisés et manipulés. Les conséquences ont été désastreuses. Et les guerres existent elles aussi depuis au moins 8'000 ans avant Jésus-Christ. Quand même.

Où nous pourrions peut-être tomber d’accord avec Eberhard, c’est dans le fait que notre génération se caractérise par une immense diversité médiatique et une consommation constante de médias – des podcasts et des émissions de télévision aux articles et aux réseaux sociaux. Nous n'établissons plus de lien réel avec l'information absorbée, ce qui a des répercussions négatives sur notre capacité de concentration. Une étude menée par Microsoft en 2015 a révélé que notre durée d'attention moyenne n'est actuellement plus que de huit secondes et qu'elle a diminué d'environ 33% depuis l'an 2000. Celle d'un poisson rouge est de neuf secondes. Notre (in)capacité à nous concentrer a donc connu une évolution inquiétante. Mais de là à vouloir assister en permanence le lecteur, c’est une position bien curieuse pour les journalistes d’aujourd’hui.

Pour revenir à ces deux traductions intégrales et brutes de la Weltwoche: ce choix invite le lecteur à prendre le temps nécessaire pour les lire. La lecture, on le sait, est un excellent moyen d’améliorer le fonctionnement du cerveau. Elle aide à augmenter la concentration, stimule l’esprit, approfondit la connaissance, augmente le vocabulaire et améliore la mémoire. Des questions?

La lecture de ces deux discours fait apparaître des détails que la presse a tendance à occulter, ou oublie de mettre en contexte, justement.

Du côté de Lavrov, on lit un plaidoyer intégral qui concerne uniquement la guerre en Ukraine. De Maidan à Odessa en passant par le Donbass et les accords de Minsk, la centrale nucléaire de Zaporijjia, Bucha, tout y est. Lavrov mentionne aussi les négociations de paix organisées fin mars en Turquie, où les délégations russe et ukrainienne ont presque trouvé un accord. 

Joe Biden, quant à lui, prononce un discours centré sur la volonté américaine de restaurer la paix, la coopération et les échanges économiques avec tous les Etats du monde. Les Etats-Unis y sont campés comme gendarme du monde qui cherche la paix commune, à protéger la démocratie et l’environnement. Les Etats-Unis comme le plus grand investisseur en dollars (369 milliards de dollars rien que pour contrer le changement climatique aux USA). Les Etats-Unis qui vont sauver le monde de la faim et qui renforcent la cyber-sécurité... Il n'est jamais question des pourparlers pour la paix en Ukraine, seulement des Etats-Unis, sauveurs du monde, et de la Russie accusée de tous les mensonges et de tous les maux actuels.

En fait de mensonges, les Etats-Unis s'en sont aussi rendus coupable, voilà 19 ans, lorsque le secrétaire d'Etat américain Colin Powell, mandaté par son président George W. Bush, a accusé le dirigeant irakien Saddam Hussein de posséder des armes de destruction massive.

Mais il est vrai, le citoyen ne doit pas avoir le désir de se faire sa propre idée... Cet exemple souligne pourquoi aujourd’hui, plus que jamais, la retranscription des discours est probablement plus efficace pour détecter la manipulation et se former une opinion que bien des articles journalistiques supposés «mettre en contexte».


Lire (en allemand): le discours de Serguei Lavrov, le discours de Joe Biden.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

16 Commentaires

@willoft 30.09.2022 | 03h09

«Sans avoir fait EPFL, on peut aussi aussi se demander quel intérêt aurait la Russie à saborder ses pipelines avec ses m3 de gaz qu'ils contiennent, alors qu'il leur suffit de fermer le robinet.

Mais non, le bien américain contre les mauvais oligarches russes, foin des GAFAM
L'Europe est tellement intelligente avec ses Van der Leyen et autre Olaf ou Melloni, qu'elle va se terminer et elle ne sera pas américaine, mais chinoise et indienne :)»


@Christode 30.09.2022 | 07h46

«Mais en Suisse aussi, notamment pendant la crise du Covid, et maintenant avec la guerre en Ukraine, nous avons eu droit, et la pratique se perpétue, à la pensée unique distillée incessamment par les médias de masse. Non, comme vous le dites très opportunément, le simple péquin n'a pas le droit - il est bien trop stupide - de se faire sa propre opinion, et conséquemment de vivre sa noble liberté d'homme et de femme créés à l'image de Dieu.
Christophe Demierre»


@XG 30.09.2022 | 08h51

«Depuis la crise du CoVid et la guerre en Ukraine, nous sommes servis en terme de propagande. C'est pour cela que je ne lis ni ne regarde plus les médias de grand chemin qui sont devenus de simples portes-parole du gouvernement et de la pensée unique et ont laissé leur esprit critique sur le bord de la route. Les soi-disant chantres de la liberté d'expression s'étranglent quand un journal ose publier le discours de "l'ennemi"? Est-ce que la liberté d'expression existe encore dans nos "démocraties"? Je ne crois pas, triste période.»


@Chuck50 30.09.2022 | 11h16

«C’est ce que Noam Chomsky appelle le « Manufacturing of Consent” autrement dit, la presse ne publie seulement ce qui acceptable au régime en place, c’est-à dire US. Ceux qui ne suivent pas ou posent des questions sont automatiquement des complotistes.»


@Qovadis 01.10.2022 | 01h37

«A @willoft: alors, selon vous, qui a fait péter le pipeline Nordstream ?»


@Qovadis 01.10.2022 | 02h31

«Merci à BPLT de la publication de cet article et mercredi à la Weltwoche de celle du discours de Sergueï Lavrov. Puissent ces initiatives ramener la Suisse à plus de neutralité.»


@willoft 01.10.2022 | 11h54

«@Quovadis
Ma boule de crystal est en panne, mais tous ceux qui sont concurrents du gaz russe sont des suspects potentiels, on songe bien sûr aux USA, mais ce pourrait être l'Iran, l'Ukraine ou une coalition de ceux-ci!»


@willoft 01.10.2022 | 19h31

«""@Quovadis/P.S.
Dans quel but la Russie pourrait avoir intérêt à saborder sa richesse?
Ces gazoducs ont de bonnes chances d'être inusables et non restaurables, à cause de l'oxydation due au sel de mer.

Perso, je les estime plus intelligents, les russes, que les mensonges qu'en disent le flot continu mainstream.
On accuse le groupe Wagner de servir les intérêts russes, ce qui est sans doute vrai, mais avez vous déjà lu un article parlant de l'influence de la CIA en Ukraine?
Mais comme le dit l'article de madame Dohr on nous prend pour des c... :)»


@Bogner Shiva 212 02.10.2022 | 11h39

«L'Ukraine est le nouveau "bac à sable" certes atroce, des grandes puissances gouvernées par des intérêts stratégiques financiers avant tout !
Et tous les coups sont permis ! Nous ? ben nous, on tamponne, comme en chimie !
On ne peut pas raisonnablement mélanger d'un coup un acide puissant avec une base ! Explosion garantie avec, ceux qui ont déjà essayé le savent, des projections fumantes dans toutes les directions !
Poutine et son effrayante clique de malades mentaux, qui n'ont plus rien à perdre, la plupart sont des hommes âgés au seuil de la décrépitude finale, est déjà mort ! Politiquement et humainement parlant ! Plus rien à perdre...et c'est ça qui devrait nous foutre une trouille monumentale !
Quand à Biden à la tête d'une puissance colossale, entouré de rapaces genre charognards, est le parfait exemple cité plus haut, atteint de sénilité il est très probablement piloté par un complexe militaro-industriel au mains des multimilliardaires du pétrole et tout ses dérivés.
Donc très probablement que la mise hors service définitive d'un des moyens de remplir les caisses de la Russie soit le fait des USA, quelle magnifique aubaine que cette crise ! En temps de paix il est extrémement difficile de faire passer ce genre d'opération pour une action d'un groupe de terroristes barbus !
Et sur ma lancée...est ce que vraiment certains gouvernements Européens n'etaient pas au courant de cette opération marcketing Made in USA ?
Pourquoi cette idée me trotte dans la tête...peut-être le manque de réactions flagrantes des principaux concernés quand à la crise énérgétique en cours . Crise divinement providentielle pour les différents acteurs de la fourniture en énergie. Je regrette déjà de ne pas avoir investi la moitié de ma rente AVS dans le domaine !
Et la Chine là dedans...je n'arrive pas à me sortir de la tête l'image d'un gros matou ( Xi Jin Ping ? ) en train de guetter un nid de souris bien grasses agitées et apeurées.
Attendant avec une patience toute asiatique le moment idéal, prédit et calculé par les spécialistes en Feng Shui, de se poser avec autorité comme le garant d'une certaine quiétude du principal Super Marché Mondial en fournitures diverses . Quite à tancer et menacer de fessées retentissantes les garnements en train de jouer dans leur bac à sable qui commencent à jeter du sable dans toutes les directions , et comme tout le monde le sait, du sable dans les rouages...»


@Qovadis 02.10.2022 | 22h03

«@willoft
Merci de votre réponse. Moi aussi, j’ai un doute quant aux auteurs du dynamitage du gazoduc Nordstream. Les Occidentaux vont-ils apporter la preuve que ce sont les Russes ?
Affaire à suivre.»


@Richard Golay 03.10.2022 | 09h31

«Merci pour cette bouffée d'oxygène en ces temps de propagande intense !»


@Maryvon 05.10.2022 | 10h34

«Merci Madame pour votre analyse. Je partage entièrement votre point de vue. Nous sommes constamment infantilisés par une presse "bien intentionnée" et la période du Covid a encore aggravé cette tendance. Il faut toutefois saluer les deux journalistes de l'émission "Forum" qui ont organisé un débat dont le thème était : "Trop d'informations tue l'information" Peut-être que certains journalistes ont enfin compris que de nombreuses personnes sont sur le point de se détourner de certains médias si ce n'est pas déjà fait. Je leur recommanderai néanmoins d'organiser un autre débat, cette fois-ci sur le thème de l'infantilisation de la société. Pour ma part, je consomme les médias de manière très sélective car pendant la période du Covid, j'avais en effet connu de très sérieux problèmes de concentration tant j'avais le sentiment d'avoir passé dans une essoreuse. Chacun a encore un libre-arbitre.»


@willoft 06.10.2022 | 02h55

«@ quovadis
Je pensai à notre petit échange...
...
Je ne sais si vous avez bu ou lu le dernier +Infrarouge+ ?

Alexis Favre est sans doute un autre gendre idéal, comme Château Darius?

Mais toujours est-il, et sur un média public, qu'il fait ou essaie de faire croire, le conflit russo-ucrainien, comme une affaire de droit à l'information occidentale RTS!

deux transfuges russes, ok
le spécialiste Vautravers des puissances des fusées, ok
et bla, ok

Mais aucun spécialiste critique de la CIA ou des US qui manipulent tout dans ce conflit, c'est dire si la RTS est pourrie :)»


@Qovadis 07.10.2022 | 21h27

«@willoft: je n'ai pas regardé en direct l'émission Infrarouge "Poutine, la fuite en avant", mais je viens de la visionner en différé. Effectivement le rôle des États-Unis et de la CIA n'est pas abordé. Dommage, car c'est effectivement là qu'il faut creuser pour comprendre cette mortifère fuite en avant. L'aspect énergétique non plus n'a pas été traité. En revanche Alexandre Vautravers a très bien expliqué l'état de l'armée russe, le manque d’effectifs et pourquoi c'est impossible de les augmenter rapidement.»


@clm 08.10.2022 | 14h28

«Enfin du brut! C'est comme avec le champagne. Le goût est tellement meilleur que si quelqu'un pense devoir prémâcher les info selon ses propres croyances.»


@Revolawtion 22.10.2022 | 17h43

«Il n'y a aucun problème à publier ni à lire un discours de Lavrov. Le problème est de tenter d'appréhender la quelconque rationalité ou justesse d'un discours d'un dirigeant d'un régime non-démocratique et dictatorial, ou de vouloir lui en conférer une. Lire ce discours en Suisse est bien, mais ce qui importe le plus est qu'il n'est pas sujet à la critique dans son propre pays vu l'absence de liberté d'expression et d'opinion, et de la prison pour toute voix contraire. Le discours de Biden, lui, est soumis à la plus libre critique et liberté d'expression... Il n'y a donc pas photo. Jean-Cédric Michel»


À lire aussi