keyboard_arrow_left Retour
A VIF / Rock'oz Avenches, jeudi 10 août 2017

Goth Oz’Arènes

A vif, mais aussi à froid en raison de la température nocturne dans la Broye vaudoise, petit compte-rendu de la soirée de jeudi à Rock Oz'Arènes 2017. Entre surprise bâloise et l'habituel train fantôme de Marilyn Manson.

C’est fou ce qu’un air froid et humide va bien au teint gothique, la nuit venue. Les fumigènes évoquent un brouillard courant sur la lande, les spots de lumière gagnent en intensité méphistophélique, les hurlements sont encore plus démoniaques. Le rock’n’roll noir s’accommode bien de l’été dans la Broye, par 10° C environ. 

Nous avons en plus droit ce jeudi soir à Rock Oz’Arènes à une révélation, une vraie. Après le set impeccable d’Andrew Eldritch et ses Sisters of Mercy sur la grande scène, le groupe bâlois Zeal & Ardor prend le public de la petite scène par le col avant de le secouer très fort. Trois chanteurs, une bassiste, un guitariste, un batteur: la formation tient à peine sous le chapiteau menu. Au micro et à la guitare également, noir de peau comme d’oripeaux, le tout jeune Manuel Gagneux se livre à un syncrétisme hors normes, entre satan et gospel, black metal et soul. Cela va à toute berzingue, avec une superbe maîtrise mélodique. Et une qualité assez rare dans ce créneau musical: une joie communicative: Zeal & Ardor, à suivre de près.

L’échalas yankee assure son numéro

Marilyn Manson a certes l’allégresse moins communicative. Mais dans le genre gothique mainstream, il sait mener son train fantôme. Tour à tour assis sur un trône géant, sur échasses, enroulé dans une fourrure de renard rose, à la guitare quelques secondes (Katastrophe!), armé d’un micro-poignard ou en manteau de cuir noir réglementaire, l’échalas yankee assure son numéro. Entrecoupé de longues poses entre les morceaux, comme si nous étions à une représentation théâtrale en vingt-cinq actes, le temps de remettre un coup de rimmel ou de changer d’instrument de torture. Bref, pour notre argent nous en avons eu.


Oyez: Rock Oz’Arènes 2017, à Avenches, se poursuit jusqu’à demain soir, samedi 12 août.

keyboard_arrow_left keyboard_arrow_right

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Florence Perret, Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR