keyboard_arrow_left Retour
AILLEURS / Amérique latine

Le design suisse, vu du Mexique

A l’occasion de la Design Week à Mexico, où la Suisse était l’invitée d’honneur, le mensuel mexicain a exploré le pays à la recherche de représentants d’une tradition d’excellence.

Créé en Colombie en 2000, installé depuis 2006 à Mexico, le mensuel Gatopardo tire son nom du «Léopard», le roman de Lampedusa. Mêlant reportage, chronique et portrait, attentif à la société et culture sud-américaines, Gatopardo pratique un journalisme narratif de qualité.

A preuve le récent reportage de Rigoberto De La Rocha sur le site web du mensuel: le journaliste a sillonné la Suisse à la recherche du meilleur du design dans le pays, passant de Lausanne à Zurich à la recherche de créativités affirmées, mais aussi différenciées. Une Suisse qui était l’invitée de la récente Design Week de Mexico, où trois expositions lui étaient consacrées. Dont une grande rétrospective «100 ans de design suisse» au Musée d’art moderne qui se prolonge jusqu’en mars prochain. 

L’auteur commence par rappeler l’importance historique des typographies Helvetica, Univers ou Frutiger, symboles de clarté nette, d’objectivité et d’intemporalité, avant d’entrer à l’ECAL de Lausanne. Où Nicolas Le Moigne met une dernière touche à l’exposition des travaux de ses étudiants du master en design du luxe et de l'artisanat. Il fait aussi halte à Lausanne chez Big-Game, le bureau d’Augustin Scott de Martinville, Grégoire Jeanmonod et Elric Petit, collaborateurs de maisons comme Alessi, Muji ou Lexon. 

Cap ensuite à La Neuveville, où le journaliste mexicain s’étonne de trouver des enseignes aussi fameuses (Vuitton, Ikea, Nespresso, Artemide) dans une aussi petite ville «silencieuse». Avant de filer à Zurich rencontrer l’éditeur Lars Müller, les deux créatrices des lunettes Sol Sol Ito ou les stylistes de la marque Qwstion et de l’atelier En Soie. 

Ponctué d’impeccables portraits noir & blanc, le reportage de Gatopardo donne la mesure de l’esprit et de l'esthétique soignée du périodique mexicain, à découvrir.   

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR