Média indocile – nouvelle formule

A vif


PARTAGER

Ainsi donc pour s’assurer que nos logements ne seront pas chauffés à plus de 19 degrés cet hiver, le Conseil fédéral s’essaie à la méthode chinoise. Avec de doucereuses précautions. Il explique qu’il s’agirait d’une atteinte à la loi sur l’approvisionnement du pays. Le Conseiller fédéral Parmelin explique, patelin: «La Suisse n’est pas un Etat policier. Mais il pourra y avoir des contrôles ponctuels.»



En clair, la police pourra frapper à votre porte, entrer, mesurer la température et en cas de dépassement de la norme porter plainte pénale. Non pas une amende d’ordre comme lorsqu’on reste trop longtemps sur une place de parking sans payer, non, une convocation chez le juge. A la chinoise! Mais tout gentiment… Peines financières et même de prison (jusqu’à trois ans!) à la clé.

A première vue, cela ne paraît pas trop effrayant. Les cantons à qui incomberont ces contrôles traîneront les pieds. Les magistrats estimeront sans doute qu’ils ont mieux à faire que de punir les frileux. Mais le principe donne à réfléchir. Fortes de leur expérience lors de la crise sanitaire, les autorités se permettent une surveillance des particuliers autrefois impensable.

Intéressante aussi la manière d’éclipser le débat. Des allumés ont diffusé sur les réseaux sociaux une fausse info selon laquelle les délateurs de leurs voisins trop chauffés seraient récompensés. Tollé, indignation dans les médias contre ce bidonnage. Mais aucun espace pour qui voit, en toute sérénité, dans ces «contrôles ponctuels» un pas de plus dans l’atteinte à la sphère privée. Au fait qui s’en inquiète? Pas grand monde. Les parlementaires hochent du bonnet dès que l’on invoque le prétendu bien commun. Ils en on pris l’habitude pendant la crise sanitaire.

Cette gronderie du pouvoir, quelque peu absurde, n’est qu’une façon de cacher son désarroi face au problème de fond. Le Conseil fédéral se montre totalement désemparé sur la question énergétique. A la différence de nos voisins, aucune réserve de gaz n’a été prévue dans le pays. Le marché de l’électricité est laissé à des opérateurs aux méthodes opaques. Certains prévoient des hausses de tarifs hallucinantes, d’autres paraissent plus raisonnables. Les uns mendient des milliards d’aide, les autres s’en passent. Trop facile d’affirmer que ce casse-tête n’est dû qu’à la guerre en Ukraine, comme le répète Mme Sommaruga. C’est tout l’édifice de l’approvisionnement qui est depuis belle lurette à vau-l’eau. Les augmentations de prix annoncées mettront nombre d’entreprises en graves difficultés sinon en faillite. Les autorités, à tous les niveaux, le savent. Mais elles se gardent de dire comment elles entendent agir plus globalement. Sinon en nous recommandant des pulls bien chauds.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

12 Commentaires

@Roger R. 16.09.2022 | 08h15

«Ce glissement de l’ensemble des gouvernances étatiques vers un univers à la chinoise (n’oublions toutefois pas que ce glissement s’est manifesté, entre-autre exemple, avec la montée du nazisme bien avant guerre) est alarmant, il est vrai. Ce qui me semble encore plus
alarmant c’est un certain engourdissement moral de toute la population face à ces pertes de liberté,
pertes de mouvements, pertes de réflexions. Une lente descente aux enfers qui pourrait bien se retourner contre le peuple dans son ensemble mais certainement pas contre une élite mondialiste qui saura se préserver. »


@Christode 16.09.2022 | 08h36

«Bien triste tout ça. C'est dommage que notre gouvernement ait maintenant pris une certaine habitude de se moquer du peuple qu'il était sensé servir. Et encore plus dommage que l'Assemblée fédérale soit si consentante, à l'image d'ailleurs de la grande majorité du peuple suisse, ce qui nous fait comprendre cela.
Christophe Demierre»


@Christ 16.09.2022 | 09h28

«Notre gouvernement n'est décidément pas à la hauteur des évènements. Comme pour l'Europe!
La sobriété, ça s'organise, à commencer par un meilleur contrôle du marché. Autrement ce sont les plus précaires qui casquent.

»


@Bogner Shiva 212 16.09.2022 | 11h00

«De simple gesticulations destinées à la "plèbe", par la pitoyable représentation du pouvoir Suisse ! Je ne vais pas revenir un fois encore sur l'impéritie crasse, la médiocrité chronique (c'est un prérequis ) de "nos" élus ! Oui je sais je me pose toujours cette question, élus ...
Les arguments et les conseils avancés par ce "collège", image popu censé nous rassurer sur la camaderie potache qui règne entre eux, personnellement je vois plutôt une assemblée hétéroclite d'individues-us sorties-is premières-rs d'un concours de circonstances ! (très agaçant cette écriture inclusive).
Les conclusions présentées sont, avec cette fâcheuse habitude de prendre les gens pour des ____ je vous laisse le soin de remplir ce blanc selon votre votre sensibilité. Pour moi c'est un mot de 4 lettres ! Montrent avec une précision effrayante la vision de ces crises par des "élites" grassement payées quoiqu'il se passe avant maintenant et surtout après !
Que penser des propos tenus par Parmelinpinpin lors de la crise du Covid ? Et de ceux pour éponger celle qui arrive par nous, les tondus silencieux ? Qui a pensé vaseline ? Les laissés pour compte de tous bords confondus ?
Que penser de ce conseil entre autres de se doucher à deux pour économiser de l'eau ?
Je vous suggère vivement Madame, de découvrir votre proposition plus souvent...vous allez constater de visu l'économie d'eau effectuée ! Et cela va vous détendre aussi ! Quand à la précision concernant les personnes âgées, heureusement qu'il y a quelqu'un pour nous avertir du danger de ces pratiques ! C'est vrai que les déambulateurs ne laissent par une grande latitude quand à la fantaisie...quoique !
Vous avez des suggestions aussi pour compenser la pénurie de vaseline suite à la crise du Covid ?
L'exaspération verbale discutable proférée en pleine session par un parlementeur à votre encontre Madame, devrait vraiment être prise très au sérieux, et je vous rassure que si vous l'avez prise personnellement, ce n'était pas l'objectif...cela va concerner la totalité des politiques " gérants " cette crise prévisible et inévitable due à votre mépris des multiples avertissements que de vrais spécialistes vous ont adressés, qui ont soigneusement été noyés par celles et ceux pour qui leurs confortables dividendes et autres bonus sont primordiaux !
Ha tiens , j'ai oublié TipTop Gun, défiant vaillament des avions de chasse dans des cieux inamicaux...il se fait petit ces jours, mais son chapeau dépasse.
Celles et ceux qui pourront cuire leurs pâtes sans couvercle, de se brosser les dents à 180 degrès, se doucher à deux, trois ou quatre...non 7 c'est trop ! Ueli stp ...sors ou alors sans ta cloche ! haaa non excusez moi ce n'est pas conseillé pour des personnes âgées ...et surtout laisser la lumières allumée dans les carnotzets de leurs petites résidences secondaires tempérées !
Et en prime le pompon, un crédit de 4 milliards, un chèque en blanc, destiné à une industrie qui fait des bénéfices COLOSSAUX ! A ce sujet se refèrer à la fourniture de lubrifiant.
Qui va contrôler l'utilisation de cette manne ? Sérieusement ? Il y a des volontaires pour se plonger dans les arcanes de la corruption de ce pays ?
Que va t'il se passer quand une fois de plus, de trop, des patrons ET employés des entreprises en faillite déjà en sérieuses difficultés au vu des largesses octroyées, quand elles arrivaient, lors du le crise Covid par notre Don Saluste national VONT DESCENDRE DANS LA RUE parce ayant tout perdu ???
Que va t'il se passer quand les retraîtés dont je fais partie qui vivotaient déjà depuis de nombreuses années, les laissés pour compte de tous bords, celles et ceux qui étaient juste à la limite, soigneusement calculée par vos soins d'ailleurs, de la précarité et qui vont plonger tête la première en plein dedans ! Et constater que c'est difficile de surnager dans la .... avec des enfants, des primes délirantes, des loyers exorbitants, des cannes et surtout une dignité foulée au pied, UN DESESPOIR DEFINITIF POUR CERTAINS, JE VOUS TIENT POUR RESPONSABLES DE CE QUI VA ARRIVER TOT OU TARD !
J'espère vraiment que l'avalanche de 1er rappel, de deuxième rappel avant coupure de fourniture d'électricité, idem pour les primes d'assurance maladie et autres joyeusetés proposée par la pauvreté VONT ENFIN REVEILLER CE PEUPLE AU ABOIS !!!
Et pour finir, je me réjouis déjà , parce que cela n'est plus si, c'est quand , nous allons descendre dans la rue !
Et je me réjouis déjà de voir les résultats de vos demandes d'état de situation et planification en cas de soulèvement du peuple, désolé, de troubles sociaux que vous avez demandé à tous les directeurs en charge de la Sécurité et Police des Cantons de Suisse...oui je suis au courant, c'est ballot non ?
Comme à Genève à une certaine époque ? On va me tirer dessus, nous tirer dessus ???
J'aimerais vraiment que celles et ceux a qui est destiné ce billet le lisent ... mais je rêve, Parmelinpin et sa clique m'aurait déjà envoyé les flics de Bursins...je vous attends de pied ferme Messieurs, j'ai quelques bonnes bouteilles à vous faire découvrir
ABE

A la rédaction :-) merci de votre présence sans faille ;-)) Vous allez la publier celle- là ?
»


@Philemon 16.09.2022 | 13h16

«Alors, on vote pour qui en 2023 ? Et si Bon Pour La Tête ouvrait une Tribune, permettant à celles et ceux qui s'engagent vraiment pour une transformation profonde de nos institutions de prendre la parole avec des projets CONCRETS, de les soumettre et de tenter, s'il en est encore temps, de sauver la démocratie ? Et de nous débarrasser de manière démocratique et pacifique de la corruption (pardon des conflits d'intérêts) qui règnent à Berne ? (Un peu sur le modèle du Front Populaire d'Onfray et Simon en France ?) Cela ne vas suffire de nous plaindre, nous devons à présent agir. Vous avez déjà un volontaire pour soutenir le projet si vous êtes partants.»


@Erwan 16.09.2022 | 13h48

«C'est décidé: si la gestapo sonne à ma porte cet hiver, je ne lui ouvre pas.

Ce serait drôle si ce n'était pas aussi tragique: ces élites politiques demandent au petit peuple de réduire leur chauffage. Est-ce que cela leur est seulement venu à l'esprit une seconde que cela consomme bien plus de chauffer leur 250m2 à 19°C qu'un 50m2 à 23°C ? »


@Déconnexion 16.09.2022 | 15h01

«Les hôtels aussi seront-ils soumis à ce 19°, histoire de décourager encore un peu les touristes qui auraient quelques velléités de vacances suisses ? Et les saunas ? mdr»


@Eggi 19.09.2022 | 18h19

«La question ne se poserait pas si tous ces commentateurs avides de liberté se comportaient de façon responsable en faisant évoluer par des actes notre société de gaspillage. Un exemple? En réduisant sa vitesse de 130 km/h sur autoroute de 15%, on économise 30% d'énergie fossile (ça évite d'exciter les frileux qui souhaitent exercer leur liberté en surchauffant leur appartement). »


@vladm 20.09.2022 | 18h47

«Désolé, M. Pilet, je ne partage pas du tout votre agacement.
Si en effet l'idée de venir contrôler la température dans un appartement frise la limite du flicage, comment peut-on accepte que des épaves énergétiques ne soient pas assainies et que certains préfèrent chauffer à 24°C plutôt que de mettre un pull en hiver ?
C'est le cas dans le bâtiment, pourtant récent, dans lequel nous habitons depuis l'été 2021 : chauffé l'hiver à env. 24°C si je n'avais pas fermé la quasi-totalité des vannes du chauffage au sol.
On est confronté encore une fois au dilemme : liberté individuelle versus liberté de la société et de nos enfants.
Si chacun fait "n'importe quoi", c'est donc toute la société qui risque de trinquer, parce que l'approvisionnement n'arrivera pas à suivre. Les ressources ne sont pas infinies - ni en Suisse cet hiver, ni surtout sur le long terme parce que nous accaparons des ressources finies que le monde a mis des dizaines de millions d'années à stocker et que l'humain prévoit de tout détruire (= brûler) en une centaine d'année. Ce que nous brûlons en trop cet hiver détruit des ressources et enrichit d'autant notre atmosphère en CO2, qui donc alimente le dérèglement climatique qui rendra des régions entières impropres à la vie.
N'est-il pas paradoxal que l'Etat (sans doute dirigé par des êtres humains qui ne sont pas tous de génies !) soit sensé nous garantir une approvisionnement, mais qu'en contrepartie, le citoyen et les entreprises ne soient limités en aucune manière ?
A relever encore le rôle de saboteur de l'Asloca - qui veut tellement défendre les locataires qu'ils s'opposent à toute redistribution des frais de chauffage. Il ne devrait y avoir AUCUNE discussion tant que le total loyer + charge (= ce que le locataire paye chaque mois) reste constant. Je fais une différence très claire avec les rénovations bidons qui servent à augmenter les loyers sans qu'il n'y ait une réduction identique des charges.
Et concernant ces augmentations importantes des frais de l'énergie annoncées, il est vrai que cela va faire mal à certains. Mais sur une perspective long terme, n'est pas le "coup de pied au cul" dont nos sociétés ont besoin pour repenser notre accaparation des ressources ?
Il y a deux manières de se diriger vers la sobriété : l'intelligence ou le porte-monnaie. Malheureusement, l'intelligence n'a pas suffit ces dernières années - on sait depuis 1972 et le Club de Rome vers quoi notre société se dirige, rappelé de manière plus douce dans le rapport Brundtland en 1987 / 1992 (sommet de la Terre à Rio). On voit malheureusement plus d'acharnement à lutter contre les éoliennes et à interdire les panneaux solaires que de personnes qui ont des maisons à très faible impact. Si la Suisse n'a pas construit de réserves de gaz, une des raisons est très probablement la peur de ceux qui les installeraient de partir dans des démarches d'oppositions des voisins. Ceci sans parler que la multiplication des réseaux locaux, qui empêche une vision stratégique d'ensemble. Avons-nous vraiment besoin de 600 GRD (= distributeurs d'électricité) en Suisse ? Les communes et cantons auxquels ils appartiennent en majorité sont trop contents d'avoir un revenu maximal = impôt déguisé.
A quand un reportage sur les maisons dont les habitants se rient de cette augmentation des coûts de l'énergie, parce qu'ils sont quasiment autonomes, ou carrément producteurs nets ?»


@hum 21.09.2022 | 10h34

«Au fond, on dit au citoyens d'aller se faire cuire un oeuf, puisqu'on ne peut le dire à l'UE.»


@rogeroge 23.09.2022 | 11h04

«c'est tout-à-fait ça. Merci M. Pilet.»


@AlbertD576 30.09.2022 | 12h14

«Merci pour ces informations.

Deux ans de pandémie semblent avoir "grillé" le cerveau de nos autorités.

A quand le lynchage médiatique des "sales égoïstes qui prolongent la guerre en chauffant à 20 degrés" ou alors le "QR code à scanner avant de rentrer chez soi qui confirme que la température n'excède pas 19 degrés" ?

Ou alors une application sur le smartphone qui croise la température avec les coordonnées GPS ? (on pourait peut-être convertir SwissCovid en SwissClimat ?)

En deux ans, tout est devenu possible. Alors, se faire embarquer au poste pour "utilisation du four pour cuire une pizza surgelée" dénoncé par sa cuisinière connectée ?

J'espère qu'il y aura aussi des contrôles sur les congélateurs qui, eux, ne doivent pas descendre en dessous de -18 degrés.

Chauffer à 22 degrés est devenu "avoir quelque chose à cacher" ... les adeptes du big data sont prévenus !

Attention à laisser vos volets fermés la journée pour maintenir le froid en hiver si un soleil généreux tape sur les baies vitrées et porte ainsi le salon au dela température fatidique des 19 degrés. Vous basculeriez ainsi dans la criminalité !

Tout cela me stresse, je retourne dans mon jacuzzi au fond du jardin. C'est un peu loin alors j'ai dû installer des chauffages à gaz pour ne pas avoir froid le long du chemin...»


À lire aussi