keyboard_arrow_left Retour
Vos lettres à bon pour la tête

Il est temps que le débat reprenne

Chers chroniqueurs,

Je partage l’avis de Jacques Pilet, émis lors de la dernière émission Infrarouge: il est temps que le débat reprenne ( pourquoi d’ailleurs s’est-il arrêté?) après des semaines d’informations dictées par l’actualité morbide du COVID-19 et une absence quasi totale d’esprit critique de la part des médias traditionnels.

Selon moi, les sujets suivants mériteraient une analyse approfondie de votre part et pourquoi pas d’ailleurs une commission d’enquête parlementaire (sinon une explication sur son absence) au vu de leur impact sur notre économie:

- Pourquoi le plan de pandémie de l’OFSP n’a t’il pas (complètement) fonctionné dans cette crise du COVID-19 

et

- A quel niveau de probabilité de survenance et d’impact se situait une pandémie dans l’analyse des risques de notre gouvernement?

Car, à part «Monsieur Suisse», à savoir Nicolas Bideau, et le professeur Pittet, personne ne croit sincèrement que nous sommes meilleurs que les autres .

En effet, qu’avons nous réussi de mieux que l’Allemagne ou l’Autriche, à part peut-être la gestion des crédits COVID-19, qui a été une réussite dans sa rapidité? Sinon du point de vue sanitaire, il me semble que notre plan n’a pas fonctionné:

- manque de masques ( certainement toujours actuellement sachant que nous ne sommes pas autonome en production) qui a certainement poussé le gouvernement a ne pas les rendre obligatoire à la différence de l’Autriche et de l’Allemagne,

- manque de gel hydroalcoolique,

- manque de respirateurs,

- etc.

Lorsque l’on reprend le plan de pandémie en question et que l’on lit la phrase d’accroche de Benjamin Franklin,  «If you fail to plan your are planning to fail», il y a de quoi s’interroger.

Cela étant , nouvel abonné j’apprécie la lecture de vos articles tout en regrettant leur rareté.

Merci de votre engagement pour une information diversifiée et de qualité.

Meilleurs messages.


Gérald Balimann
Puidoux

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2020 - Association Bon pour la tête | une création WGR