keyboard_arrow_left Retour
CULTURE / Livre

Une mère à la mer

D ans son dernier livre, Chantal Thomas évoque sa mère, qui pratiquait la nage comme pour fuir les contraintes imposées aux femmes. Un portrait maternel à deux visages, celui triste de la femme au foyer et celui lumineux de la nageuse.

J’ai toujours pensé que le projet essentiel dans la vie des filles était de ne pas ressembler à leur mère. Dans son dernier livre, exercice funambulesque pratiqué sur un fil tendu entre les profondeurs de l’essai et les sommets du roman, Chantal Thomas en fait une démonstration décisive. Par exemple, comme sa mère est partisane de l’oubli et trouve que c’est horrible de se souvenir de tout, Chantal consacrera sa vie à l’Histoire.

Romancière et essayiste très célèbre, férue de XVIIIe siècle, de libertinage, de Don Juan, de Casanova et du Marquis de Sade, elle change ici de...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR