Média indocile – nouvelle formule

Culture

Culture / Un pionnier de l’unification européenne


PARTAGER

«Hitler's Cosmopolitan Bastard: Count Richard Coudenhove-Kalergi and His Vision of Europe», Martyn Bond, McGill-Queen's University Press, 464 pages.



Né à Tokyo d’une mère japonaise et d’un père européen (c’est-à-dire flamand, grec, russe, allemand, polonais, norvégien et aristocrate), élevé en Bohème dans le château familial, le comte Richard Coudenhove-Kalergi (1894-1972) disait n’avoir aucune idée de ce que signifiait l’appartenance à une nation, une classe sociale, une race, ou tout autre catégorie exclusive. Jamais élu à une fonction politique, Coudenhove-Kalergi écrivait, pensait et conseillait les dirigeants français, britanniques ou autrichiens. Les «Etats-Unis d’Europe» appelés de ses vœux par Winston Churchill, c’est de lui. Les bases de l’identité et des structures de l’UE aujourd’hui, c’est lui aussi: la monnaie unique, l’union douanière, la charte des droits de l’homme, jusqu’à l’hymne commun... L’homme avait donc l’honneur insigne d’être la bête noire des nationalistes et l’injure, adressée à lui par Hitler en personne, «batard cosmopolite», titre cette biographie d’un militant pour l’Europe tombé dans l’oubli.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

0 Commentaire

À lire aussi