keyboard_arrow_left Retour
Culture / Cinéma

La «ciné transe» de Jean Rouch

I l aurait eu cent ans en 2017. L’exposition «Jean Rouch, l’Homme-cinéma», à la Bibliothèque nationale de France, à Paris, met en lumière la vie et l’œuvre d’un homme inclassable, explorateur, ethnographe, photographe, cinéaste. Auteur de 180 films tournés principalement en Afrique, il a lié le cinéma et l’ethnographie d’une manière unique.

Jean Rouch réalisateur et ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris et mort le 18 février 2004 au Niger, est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et les Songhays.

Après une formation d’ingénieur à l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées, engagé comme ingénieur des travaux publics en Afrique, il est affecté au Niger où il construit des routes et des ponts.  Après la guerre, il suit les cours d'ethnologie de Marcel Mauss et de Marcel Griaule, puis repart, en 1946, en...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR