keyboard_arrow_left Retour
CHRONIQUE / Migraine

Finance durable, consommation triomphante et du dentifrice sur le pénis

S entant «un renforcement des thématiques liées à l’éthique», des socialistes suisses veulent rendre la finance «durable». L’affluence de clients dans les boutiques lors du Black Friday démontre que l’économie reste triomphante face à la santé. Non, badigeonner le sexe masculin de dentifrice ne le rend pas plus performant, avis à ceux qui sont prêts à croire n’importe quoi.

«La gauche fait de la finance durable son prochain combat», annonce Le Matin Dimanche. En fait, il s’agit d’une initiative projetée par les trois vice-présidents du PS, dont le Vaudois Samuel Bendahan. «On sent un renforcement des thématiques liées à l’éthique, explique ce dernier. Il faut profiter de ce trend pour agir.» L’idée est que les flux financiers qui transitent par la Suisse soient orientés vers une limitation à zéro des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, précise Le Matin Dimanche. Les Verts protestent un peu, considérant que les socialistes leur piquent leur thématique. C’est distrayant. Comme il est distrayant de constater l’acharnement des sociaux-libéraux à vouloir nous faire croire que la place financière suisse pourrait être «orientée vers le bien commun et durable». Avec eux, c'est certain, la finance va durer.          

***

Ça n’a pas manqué: l’affluence de clients dans les magasins pour le Black Friday a suscité des commentaires outrés. «Quoi, les théâtres sont fermés mais pas les magasins?» «Quoi, on nous reproche de ne pas respecter les consignes sanitaires mais on laisse les gens s’agglutiner dans les supermarchés?» J’étais invité chez des amis samedi soir et j’ai renoncé à y aller car je n’avais pas envie de les entendre feindre l’indignation, entourés comme tout le monde d’une multitude d’objets de consommation. Par contre, l’observation de cette foule se ruant chez les boutiquiers m’a permis de constater que la santé n’est pas prioritaire sur l’économie, même pendant le Covid-19, et que les angoisses sanitaires de la population s’effacent comme par enchantement devant un article soldé. «"C’est impossible de respecter les distances à l’intérieur quand il y a autant de monde" a confié une consommatrice, avec déjà plusieurs sacs à la main», relate 20 Minutes. Ceux qui craignaient qu’une nouvelle dictature remplace celle de la marchandise peuvent aujourd’hui être rassurés.      

***

«Non, badigeonner votre pénis avec du dentifrice ne vous fera pas avoir une érection plus longue», prévient Médsite, qui alerte les hommes sur les dangers que cette pratique comporte: «risques de brûlures, ampoules et cicatrices». Je n’étais pas au courant de cette tendance, mais vérification faite, de nombreux médias en parlent, comme par exemple la RTBF ou santé+. Un certain Jose Barber a publié une vidéo sur Youtube pour promouvoir l’usage du dentifrice sur le pénis. «Elle a été vue 1,2 million de fois», selon Médsite. Ne vous moquez pas: il y a bien des gens qui croient que la finance peut devenir «durable».           

Comme la migraine.       


La chanson qui accompagne particulièrement bien cette chronique

 

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Yves Genier, Anna Lietti, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2021 - Association Bon pour la tête | une création WGR