Média indocile – nouvelle formule

Chroniques

Migraine / Des avions de combat pour se rassurer, idéologie architecturale et le sexe sans sexe


PARTAGER

Angoissés, ils veulent convaincre les Suisses de claquer six milliards de francs dans des avions de chasse pour l'armée. De leur côté, des experts en architecture proposent de classer au patrimoine des HLM dans lesquels eux-mêmes ne voudraient sans doute pas vivre. Rapports sexuels sans rapport, ou sans sexe, ou en portant des masques: voilà ce que recommandent des scientifiques pour éviter d'être contaminé par le Covid-19.



«J’ai tout le temps besoin d’être rassurée…» Mon ex-femme m’a fait cette confidence hier et je lui ai été reconnaissant de ne pas laisser entendre que c’était à moi de le faire. Elle a bien conscience qu’il s’agit d’une névrose, contrairement aux politiciens qui essaient de nous convaincre de voter oui le 27 septembre. «Si nous voulons continuer à protéger la population, il n’y a plus le choix: il faut acheter de nouveaux avions de combat», a déclaré la conseillère fédérale Viola Amherd à nos confrère du Temps. La conseillère nationale vaudoise Jacqueline de Quattro, elle, affirme (voir photo): «Notre pays doit mieux se protéger en cas de vague de pandémie. Mais pas seulement», jouant sur la psychose créé par le coronavirus. Six milliards – le crédit qui doit être voté – juste pour rassurer Viola Amherd, Jacqueline de Quattro et les autres? Ils feraient mieux de demander conseil à mon ex-femme, ça nous coûterait moins cher.         

***

Il y a l’angoisse du futur et celle que le passé disparaisse, quel qu’il fut. «Une commission spéciale sur le patrimoine architectural propose de sauvegarder aussi des ensembles bâtis», annonçait le quotidien 24 heures le 11 août dernier. Ces experts parlent notamment du quartier de la Bourdonnette, dans la banlieue lausannoise. Mon ami Christophe Passer, du Matin Dimanche, est allé voir sur place et son article est fort intéressant. Si la Bourdonnette fait rêver des petits-bourgeois qui n’y vivraient pour rien au monde, les gens qui y habitent ont compris que leur quartier n’est qu’un de ces ensembles dans lesquels on regroupe les pauvres, à côté de l’autoroute et de la station d’épuration. «Il y a un fossé entre l’idéologie architectural et la perception contemporaine des habitants», analyse pertinemment l’architecte lausannois Jacques Richter. Un des habitants, interrogé sur son ressenti par rapport aux spécialistes qui veulent classer le quartier au patrimoine architectural, conclut: «Je les trouve méprisants et condescendants. Comme si nous étions une expérience qu’ils observent de loin.» On ne saurait mieux dire.              

***

«Coronavirus: les scientifiques appellent les couples à porter des masques lorsqu’ils font l’amour», informe le site Santé+. Ces scientifiques sont ceux de «la prestigieuse université de Harvard». Ils se sont demandé quels sont les risques de transmissions du Covid-19 pendant une relation sexuelle. Leur premier constat? C’est l’abstinence qui présente le moins de risque − Bien vu, les scientifiques! La masturbation, elle, reste «une pratique à faible risque» − Combien d’années d’études pour découvrir ça? Pour le reste, ils préconisent «la réduction au maximum» du nombre de partenaires sexuels, d’éviter les baisers, de prendre une douche avant et après, de porter un masque durant le rapport. Le problème n’est pas qu’il faille prendre parfois des précautions, c’est cette angoisse qui aujourd’hui pousse la civilisation occidentale à se prémunir de tout ce qui n’est pas un rassurant rapport marchand. C’est désolant.   

Comme la migraine.       

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

7 Commentaires

@Chuck50 17.08.2020 | 18h04

«Faut croire que nous ne sommes pas seul avec nos angoisses. Deux consortiums européens sont en train de concrétiser deux avions de chasse pour les années 2030 -2040.»


@jeanpierre 18.08.2020 | 08h04

«Bravo Patrick, vous arrivez à synthétiser les profonds malaises ressentis en lisant la presse et la multitude de scientifiques déconnant à tour de bras. Des avions contre du vent, du virus contre l’amour, et le classement de cages à lapin dont les habitants ne cherchent qu’à sortir. Cela fait du bien de vous lire. Merci»


@Lagom 19.08.2020 | 17h07

«La position géographique de la Suisse, militairement confortable, entourée par des amis dont l'un d'eux est une puissance nucléaire, ne doit pas servir d'alibi pour ne pas contribuer aux efforts des occidentaux pour protéger notre continent. Même si on garde immobiles ces avions pour les faire pourrir dans les hangars, il faut les acheter ces avions absolument, à grand frais et de préférence européens !»


@jjacot 23.08.2020 | 17h44

«Vous avez raison, le bon sens n'a plus cours. Certains disent ou écrivent n'importe quoi et une partie de la population marche dans ces "raisonnements" qui ne s'appuient sur rien.»


@jisse 23.08.2020 | 18h03

«merci de m'avoir sauver de la migraine ! jissé»


@Milon09 30.08.2020 | 10h11

«Dépenser tant d'argent pour 30 à 40 avions hyperpuissants alors que : 1. la distance Genève St-Gall est de 280 km à vol d'oiseau ! Notre pays est minuscule, acceptons-le et adaptons nos achats à nos besoins. 2. aucune analyse de risque sérieuse n'est effectuée (voir les rapports de dépenses d'armement présentée au parlement par le DDPS) , 3. des milliers d'indépendants et de chômeurs vont au-devant de temps difficiles et seront dans le besoin. Une partie de nos autorités ont perdu tout sens commun.»


@hermes 30.08.2020 | 15h05

«J'estime qu'il est nécessaire de distinguer le bien-fondé ou non de l'acquisition d'avions de combat et la réponse à donner lors de la votation de septembre.
Au niveau géostratégique et compte tenu des fous qui dirigent les grands pays de notre planète, il est grand temps que l'Europe se réarme car il est bien connu que les autocrates ne comprennent que le langage de la force lorsqu'il s'agit de défendre nos intérêts européens.
Dans ce contexte et même si la Suisse est un petit pays, il est tout à fait normal qu'elle contribue à cette défense militaire des intérêts européens. Je décèle chez certains opposants une forme d'égoïsme à ne pas vouloir partager le coût de cette défense à moins qu'il s'agisse d'une absence de conscience des risques actuels encourus.
Logiquement et compte tenu de ce qui précède, cela devrait conduire à voter oui en septembre à l'acquisition de nouveaux avions. Malheureusement, le Conseil Fédéral a choisi de nous faire voter la tête dans le sac et toujours compte tenu de ce qui précède, il ne serait pas acceptable qu'il choisisse des avions américains pour renouveler notre flotte et perpétuer indéfiniment notre dépendance aux USA. Et, dans ce cas, je ne prendrai pas un tel risque et je voterai NON à l'acquisition de ces avions tel que présenté en septembre. En sachant que le sujet étant stratégique, nous serons appelés par la suite à voter sur d'autres bases.»