keyboard_arrow_left Retour
LU AILLEURS / Mexique

Messieurs les Conquistadors, excusez-vous!

T ension inattendue entre l’Espagne et le Mexique. Le nouveau président mexicain, le très populaire Andres Manuel Lopez Obrador, vient d’envoyer une lettre peu ordinaire au gouvernement et au Roi d’Espagne. Dans la missive, publiée par El Pais, il n'exige ni plus ni moins que des excuses officielles pour les atrocités commises pendant la conquête espagnole, «ces faits qui ont marqué de manière décisive l’histoire de nos nations et qui ont suscité des polémiques incendiaires des deux côtés de l’Atlantique».

Pourquoi cette démarche? Selon Obrador, pour en finir avec les rancœurs, les reproches «sans oublier les crimes qui les ont provoqués». Il est précisé qu’il ne s’agit pas de demander une réparation financière, ni de s’engager dans une procédure juridique. Il s’agirait de mettre l’histoire des deux peuples à jour. Il est prévu pour cela qu’un catalogue des faits historiques destiné au Roi, avec le souhait que cette affaire sera réglée d’ici à la fin de l’année. En 2021, le Mexique marquera le 500e anniversaire de la chute de Tenochtitlan (Mexico). Le président souhaiterait qu’il y soit célébré comme le Jour de la Réconciliation historique.

La demande a été plutôt mal reçue en Espagne. Aucune réponse officielle encore. La droite, le centre-droit et l’extrême-droite se sont indignés. Les socialistes sont dans l’embarras. Et la gauche de la gauche approuve la démarche. Le ministre des affaires étrangères tente de trouver un terrain d’entente avec son homologue. Mais il lui a dit aussi: «Quant à nous, nous n’allons pas demander des excuses à la France pour l’invasion de notre pays par Napoléon. Et les Français n’en demanderont pas à l’Italie pour la conquête des Gaules par Jules César.»


Pour lire l'article original, c'est par ICI!

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

2 Commentaires

@Granda 31.03.2019 | 14h25

«Il n'y a pas mieux pour détourner l'attention du public mexicains, Fantastique idée creuse mais rassembleuse.»


@willoft 12.04.2019 | 13h19

«C'est sans doute une thématique qui va prendre de l'ampleur, à l'heure où l'on cherche à réécrire l'histoire.
Encore que le Mexique a maintenu une très grande population d'autochtones, si l'on compare au "Cono Sur", où les colons payaient par oreille d'indiens, les chasseurs qui les décimaient.

Un nouveau mouvement a déjà lieu avec les américains noirs retournant à leurs racines africaines.
On espère seulement que la Chine ne va pas réclamer ses doléances!»


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR