Média indocile – nouvelle formule

Lu ailleurs

France / La mobilité à hydrogène poursuit sa conquête de Paris

Sarah Dohr

21 janvier 2021

PARTAGER

HysetCo, qui détient et exploite les taxis à hydrogène parisiens Hype, vient d’annoncer ce 19 janvier, nous apprennent «Les Echos», la levée de fond de 80 millions d’euros auprès de nouveaux partenaires financiers pour dépasser les 100 millions d’euros d’investissement.



La compagnie de Taxi Hype a vu le jour il y a trois ans. Sa particularité est de n'employer que des véhicules propulsés à l’hydrogène. La flotte actuelle compte 62 Hyundai IX35 «fuel cell» et 38 Toyota Mirai.

Il y a deux ans, Hype s'est associée au constructeur de voiture Toyota, au spécialiste de l'hydrogène Air Liquide et à l'acteur de l'efficience énergétique Idex, pour former la société Hysetco. 

Cette alliance HysetCo passe à la vitesse supérieure avec la levée de fond de 80 millions d'euros auprès de RGreen Invest, Mirova (affilié de Natixis Investment Managers), Raise Impact et Eiffel Investment Group. Ce montant va d’abord servir au rachat de la société de taxis Slota qui détient 600 licences parisiennes. Dans un communiqué, HysetCo indique que la flotte de Slota «sera progressivement remplacée par des Toyota Mirai» équipées de piles à combustible. HysetCo propose aux chauffeurs de Slota de devenir salariés en attendant que la technologie de l’hydrogène soit moins chère.

Car au-delà du rachat de Slota, HysetCo s’appuiera sur la levée de fonds pour déployer de nouvelles stations à hydrogène en Ile-de-France. D’ici à 2024, le groupement prévoit d’en opérer une vingtaine à travers le territoire. De quoi compléter le maillage existant et engager une véritable transformation de la profession. Dans un futur proche, ces bornes pourront servir également aux bus, camions et bateaux.

A l'heure où les pouvoirs publics traquent les émissions de CO2 et les particules fines, l'hydrogène se montre séduisant, puisqu’il ne rejette que de l'eau. Contrairement à un véhicule électrique à batterie, l'autonomie n'est pas limitée et le plein ne prend pas plus de 5 minutes. Mais cette technologie, qui consiste à transformer le gaz en électricité grâce à une pile à combustible, reste encore très chère et doit faire la preuve de sa rentabilité.

Le futur s’annonce rayonnant pour HysetCo. Beaucoup de villes dans le monde se soucient de décarboner leurs transports.

La jeune pousse proposera aux chauffeurs de Slota de devenir salariés, comme tous ceux de sa flotte. Un modèle qui est censé leur éviter de prendre les risques liés à l'hydrogène en attendant que la technologie soit assez mûre pour passer à la location.


Lire l'article original 

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

0 Commentaire

À lire aussi