keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Syrie

Le choc des fictions

A la tragédie meurtrière – des centaines de milliers de morts, des millions de victimes – s’ajoute un sinistre théâtre. Opérations pour le spectacle, truquages, intox, postures. La guerre se mène sur le terrain au prix du sang et à travers les images plus ou moins fiables diffusées dans le monde. Comment savoir la réalité des faits? Les experts de l’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques) se rendaient à la Ghouta. Trump, May et Macron ne les ont pas attendus pour frapper. Une gifle à l’ONU et à un organisme indépendant, compétent, qui n’a jamais ménagé personne. Les effets de manche ont passé avant tout.

L’armée syrienne a-t-elle vraiment utilisé des armes chimiques sur la dernière poche aux mains des rebelles près de Damas? Pour l’heure on n’en sait rien. A vrai dire, on ne voit pas pourquoi Assad aurait pris ce risque au moment où ses troupes étaient sur le point de vaincre totalement les islamistes pourtant surarmés. On comprendrait mieux que ceux-ci, acculés, aient eux-mêmes monté l’opération, avec ou sans utilisation réelle du gaz, avec surtout des images atroces peut-être anciennes. C’eût été le meilleur moyen d’engager les Occidentaux contre le régime. Ceux-ci disent détenir des...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR