keyboard_arrow_left Retour
Dessine-moi la politique suisse

Ah bon, il ne s'est rien passé
le 1er août 1291?

P ourquoi la fête nationale a-t-elle lieu le 1er août en plein milieu des vacances d’été?



Bon pour la tête vous offre la découverte de cette BD #cenestpastouslesjourslafetenationale


Chantal Tauxe Texte

Kevin Crélerot Dessins



Le 1er août, on est souvent en vacances, ou sur la route des vacances. Ce n’est pas idéal pour faire la fête!

On n’a pas toujours fêté le 1er août. On l’a fêté pour la première fois en 1891, pour les 600 ans de la Confédération. Les Suisses copient alors les Français qui eux ont décidé de fêter leur Révolution le 14 juillet 1789 – la prise de la Bastille.



A propos des origines de la Confédération, les historiens s’accordent à penser qu’il ne s’est rien passé le 1er août 1291 sur la prairie du Grütli. Aucune source contemporaine n’atteste d’une réunion ce jour-là, et encore moins de feu de joie ou de lampions! Le Pacte de 1291 auquel on se réfère n’est pas daté. Longtemps on a même pensé qu’il était de 1307. Ce que l’on commémore le 1er août, le serment des Trois Suisses, Guillaume Tell, ce sont des mythes fondateurs reconstruits a posteriori, à partir du XVe siècle.

Mais ce que l’on sait depuis peu, c’est qu'effectivement il y a eu des troubles dans la région du Gothard à cette époque. Le trafic des marchandises sur l’axe Nord/Sud le plus important d’Europe a été coupé. En attestent des comptes de péage sur la route du Simplon, un autre col.

Quoi qu’il en soit, l’histoire des mythes fondateurs n’est pas négligeable, elle dit l’envie de se situer dans le temps, un besoin de légitimité face aux autres nations, la volonté de se reconnaître dans des valeurs communes. Simplement, il ne faut pas faire passer des légendes pour des faits avérés, ou les fétichiser. C’est dans le prétendu Pacte de 1291 que l’on trouve la référence aux «juges étrangers» qui habite aujourd’hui le débat politique sur la souveraineté de la Suisse.

En 1991, malgré  tous les doutes sur 1291 et la véracité de Guillaume Tell, la Confédération a décidé de fêter le 700e anniversaire de la Confédération. Un petit parti d’extrême droite, les Démocrates Suisses, a lancé une initiative pour rendre ce jour férié. Le peuple et les cantons l’ont acceptée à 83,3%. Donc, depuis 1994, c’est férié.


Périodiquement, certain suggèrent de déplacer la fête nationale au 12 septembre. Pourquoi le 12 septembre? En 1848, c’est ce jour-là que l’Assemblée fédérale a ratifié la Constitution qui crée l’Etat fédéral dans lequel nous vivons. Le 6 novembre de cette année-là fut élu le premier Conseil fédéral. Aujourd’hui encore nos législatures commencent à la fin de l’automne pour cette raison. Mais le débat sur le 12 septembre ne prend pas, même si ce serait plus pratique pour faire la fête tous ensemble.


Sources: Passé simple, Dictionnaire historique de la Suisse


Vous avez aimé cette BD? Abonnez-vous pour quelques francs à Bon pour la tête, média indocile et indépendant.

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR