keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / France

La guerre de la grammaire aura-t-elle lieu?

N on, le masculin n’a plus à l’emporter, au pluriel, sur le féminin. Des profs français décident qu’ils n’enseigneront plus cette règle et appellent leur confrères à la sécession. C’est un épisode particulièrement piquant du débat sur le langage épicène. Eléments de réflexion.

La guerre de la grammaire aura-t-elle lieu? 314 profs français optent pour l’action directe: «Nous n’enseignerons plus que «le masculin l’emporte sur le féminin» affirment-ils dans un manifeste publié hier sur Slate.fr.

Concrètement, ils dispenseront un enseignement dissident des règles d’accord de l’adjectif ou du participe passé au pluriel. Leurs élèves pourront écrire «Le pays et les villes étrangères» (et non pas «étrangers») ou «Les garçons et les filles sont instruites» (et non pas «instruits»), sans que cela soit compté comme une faute. Les signataires demandent à leurs...

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Zeynep Ersan Berdoz, Isabelle Falconnier, Denis Masmejan, Patrick Morier-Genoud, Florence Perret, Jacques Pilet (ordre alphabétique).

© 2017 - Association Bon pour la tête | une création WGR