keyboard_arrow_left Retour
ACTUEL / Racisme

Camp d’été décolonial: interdit aux Blancs

M i-retraite studieuse, mi-réunion clandestine, la deuxième édition d’un «camp d’été décolonial» doit s’ouvrir ce samedi 12 août quelque part en France, pour une durée de cinq jours. La manifestation est réservée aux «racisé-e-s», soit toute personne pouvant justifier d’une appartenance à un groupe ethnique ayant subi ou subissant encore la «domination euro-centrée». Les souches de populations exclusivement blanches y sont indésirables. En clair, interdites.

Bienvenue dans l’univers du nouvel antiracisme, qualifié de «politique» par ses promoteurs, en opposition à la classique définition universaliste, all inclusive, comprenant les Blancs. Mis sur la touche, ceux-là, du coup, sont fâchés et vexés. C’est un peu le but de ce raout placé sous les auspices de la critique sociale et raciale: les dominants doivent savoir qu’à l’avenir, ils ne seront plus maîtres d’un combat antiraciste qui les console de leur position de domination, mais dans lequel les vraies victimes – les racisés – ne se retrouvent pas. Telle est la position de...