Média indocile – nouvelle formule

Culture

Bande dessinée / En quête de vérité


PARTAGER

«Les Soldats de Salamine», José Pablo Garcia, d’après le roman de Javier Cercas, Actes Sud BD, 160 pages



Il y a quelque chose de désespérant dans le manichéisme. Diviser le monde entre les bons et les méchants, puis se persuader d’appartenir au camp du bien, empêche toute quête de vérité. L’écrivain espagnol Javier Cercas, lui, la mène, cette quête. Notamment au sujet de la guerre d’Espagne, parfois même au sein de sa propre famille, comme avec Le monarque des ombres (Ed. Actes Sud, 2018). Avec Les soldats de Salamine, paru en 2001, il s'interrogeait sur le sauvetage, à la fin de la guerre par un milicien républicain, de Rafael Sanchez Mazas, idéologue de la fasciste Phalange espagnole. Aujourd’hui, Acte Sud publie une bande dessinée tirée du roman de Cercas. Une mise en images réussie de cette passionnante enquête historico-politico-philosophique: qui était le républicain qui sauva en 1939 un phalangiste lors d’une exécution de masse? Pourquoi le fit-il?


Un dialogue du roman        

— Pourquoi vouliez-vous rencontrer le soldat qui a sauvé Sanchez Mazas?
— Pour lui demander ce qu’il a pensé ce matin-là, dans la forêt, après la fusillade, quand il l’a reconnu et l’a regardé dans les yeux. Pour lui demander ce qu’il a vu dans ses yeux. Pourquoi il l’a sauvé, pourquoi il ne l’a pas dénoncé, pourquoi il ne l’a pas tué.
— Pourquoi l’aurait-il tué?
— Parce qu’à la guerre, les gens tuent. Parce que c’était à cause de Sanchez Mazas et de quatre ou cinq types comme lui qu’il s’est passé ce qui s’est passé et qu’à ce moment-là ce soldat commençait son exil sans retour. Parce que si quelqu’un méritait d’être exécuté, c’était bien Sanchez Mazas.


 

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

0 Commentaire