keyboard_arrow_left Retour
CHRONIQUE / Ainsi parlait Zaza

La planète des singes: mon voyage en enfer

L a plume qui caresse ou qui pique sans tabou, c’est celle d’Isabelle Falconnier, qui s’intéresse à tout ce qui vous intéresse. La vie, l’amour, la mort, les people, le menu de ce soir.

Pour ne pas mourir idiote, j’ai décidé d’aller voir l'un des trois blockbusters de saison. Vous savez: ces films qui ont coûté très cher, dont les médias parlent en boucle et que tout le monde est censé aller voir. J’avais donc le choix entre Dunkerque, Valérian et La planète des singes. J’ai tiré à la courte paille et c’est La planète des singes qui a gagné. Fantastique, j’ai pensé. Un nouveau monde s’ouvre à moi, à côté duquel j’étais totalement passée. De plus inspirée par un écrivain français, vous pensez.

Las.

En sortant des quasi 2h30...