Média indocile – nouvelle formule

A vif


PARTAGER

Le Grand Conseil vaudois a accepté un postulat des Verts visant à permettre l’installation de toilettes non-genrées, notamment dans les restaurants où pour l’instant il est obligatoire de proposer des toilettes séparées pour les hommes et les femmes.



Les WC unisexes sont en marche. C’est ainsi. Aussi fatalement que les filles ont adopté les pantalons pour ne plus l’abandonner, les symboles masculins et féminins vont gentiment mais sûrement disparaître des portes des lieux d’aisance et laisser la place aux pictogrammes inclusifs – pantalon à gauche, robe à droite. Dans de nombreuses régions du monde, les toilettes sexuées sont déjà hors-la-loi. Le parlement vaudois vient ainsi d’accepter par une large majorité un postulat proposé par les Verts visant à encourager l’installation de toilettes unisexes, estimées plus inclusives pour les personnes intersexes et transgenres, tout autant que pour les accompagnants de handicapés, dans les lieux publics tels que les cafés et restaurants.

Au moment donc de dire adieu aux WC genrés, je suis prise d’une irrésistible nostalgie préventive pour les toilettes des filles. Et je supplie les décideurs ès toilettes de ne pas oublier les aspects non utilitaires de ces endroits ou souvent, la petite ou la grosse commission sont la dernière des préoccupations. Dans ma vie, aux toilettes: je me suis changée, je me suis maquillée, j’ai brossé mes dents, j’ai pleuré de chagrin, j’ai vomi, j’ai révisé, j’ai sorti ma feuille de triche, j’ai tenu des conseils de guerre avec des amies, j’ai débriefé au téléphone des rancarts en cours, j’ai consolé d’autres amies, j’ai fumé en cachette, j’ai quémandé des tampons hygiéniques, j’ai embrassé des garçons qui ne devaient pas être là, j’ai attendu que le temps passe, je me suis cachée.

«Laissez-nous ces lieux dénués de testostérone, de pipis sur la lunette, de drague hétéro lourde»

Des toilettes de filles, pour une fille, c’est un lieu où, imperceptiblement, inconsciemment, on se relâche, on baisse la garde, un pseudo-gynécée intermédiaire entre l’intimité et le monde extérieur. Bienvenue à touxtes celles et ceux qui se sentent femmes, se pensent femmes, se considèrent femmes, mais de grâce, laissez-nous ces lieux dénués de testostérone, de pipis sur la lunette, de drague hétéro lourde, de regards en coin. Laissez-nous des endroits entre-deux où être entre nous pour parler des Autres, laissez-nous ce salon où l’on cause, où l’on «papote» − terme que jamais les mâles hétéros cisgenres n’utilisent les concernant.

Certes, les toilettes unisexes ouvrent des perspectives ludiques et sympathiques de gais batifolages entre hétéros cisgenres, ce qu’on ne pouvait pas faire du temps où un garçon pénétrant dans les toilettes des filles se faisait virer manu militari. Mais les toilettes unisexes vont forcément aussi donner quelques idées aux mâles tripoteurs ravis de cette promiscuité facilement gagnée. C’est ainsi. Je ne sais pas si les hommes hétéros se réjouissent ou non des toilettes unisexes. Je m’en fiche. Je prêche pour ma paroisse. Moi aussi, je veux mon temps de parole, d’écoute, d’attention. Je suis féministe, inclusive, égalitaire, progressiste, mais je veux − aussi − mes toilettes pour filles.

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

11 Commentaires

@Lore 28.05.2021 | 08h07

«On peut se demander si ce n’est pas aussi le souhait d’effacer les différences entre le privé et le public.
Tout contrôler pour s’assurer que les comportements “privés” ( pour le moment on peut encore s’isoler aux wc) soient à l’image de ce que la société attend du comportement de ses citoyens. »


@cldega 28.05.2021 | 10h13

«Je me souviens m'être fait la réflexion, lors de ma visite d'une proche hospitalisée dans une maison de convalescence, qu'on avait même privé ces personnes âgées de toilettes séparées. Comme si, avec l'âge, ils avaient perdu toute identité "genrée".
»


@Sidonie 28.05.2021 | 11h09

«Ô combien d’accord avec vous...»


@Sugus53 28.05.2021 | 11h30

«Délicieux et si tellement vrai. Merci !
Dominique de Rivaz»


@Seb 28.05.2021 | 11h35

«Cet (excellent) article me donne des idées. Je sens arriver les jours où je vais beaucoup pisser sur la lunette.»


@Dalton 28.05.2021 | 14h12

«Très joliment dit... ou la dictature de la bien-pensance et des minorités ! Merci pour votre article.»


@Sai_333 29.05.2021 | 15h51

«J'avoue permettre a des cafés de juste faire deux cabines de toilettes fermées sans coller un écriteau dessus c'est fermer à jamais la possibilité d'avoir des toilettes genrées.»


@Pipo 30.05.2021 | 11h12

«Article très poétique sur les délires de la bien-pensance. Avec le délire collectif que nous vivons depuis plus d'une année nous n'en sommes plus à un près.
Bravo pour ce joli texte
P.Flouck
»


@Apitoyou 01.06.2021 | 08h31

«Beau débat en perspective si ce postulat revient sous forme de loi devant le parlement. Pour ma part j’ai toujours trouvé , en me trompant de porte, que les toilettes de femmes étaient plus avenantes.»


@MS68 01.06.2021 | 13h59

«Oui, tout à fait d'accord. On oublie que les fillettes, les adolescentes, les belles jeunes femmes, nous toutes avons besoin d'être protégées aussi. Et nous représentons 50% de la population (mondiale). Suis très remontée contre cette nouvelle loi.»


@Bernil 18.06.2021 | 12h25

«D'accord. Plutôt augmenter le nombre de toilettes pour les femmes, si nécessaire au détriment de celles des hommes (puisqu'ils attendent moins longtemps).
Barbara Erni»


À lire aussi