keyboard_arrow_left Retour
Lu Ailleurs / Italie

Milan, première ville d’Italie pour sa qualité de vie

L a capitale lombarde arrive en tête du classement annuel créé par le quotidien économique «Il Sole 24Ore». Où il se confirme que les villes rêvées des touristes sont rarement des villes de rêve pour leurs habitants.

Elle a frôlé quatre fois la première place depuis la création du classement en 1990 par le quotidien Il Sole 24Ore. Cette fois, elle l’obtient pour 2018: Milan est désignée première ville d’Italie pour la qualité de la vie.

Le classement se base sur 42 indicateurs, qui vont du nombre de librairies par habitant au taux de chômage, en passant par le revenu moyen et la rapidité de la justice. Sans surprises, la capitale des affaires et de la mode brille surtout dans le domaine «Richesse et consommation». Mais elle est aussi première Smart City d’Italie, très bonne élève en espérance de vie, en dépenses publiques pour l’environnement et en dépenses individuelles pour la culture. De quoi, peut-être, éroder le cliché de «ville grise» qui lui colle à la peau.

De fait, un coup d’œil au reste du classement suffit à le vérifier: les villes où il fait bon vivre sont rarement celles qui font rêver les touristes. Qui connaît Belluno (Vénétie), la gagnante de l’an dernier? Ou Bolzano (Trentin Haut-Adige), deuxième au classement 2018? Ou encore, si on va dans les détails, la ville d’Italie qui offre le plus de spectacles par habitant, Gorizia (Frioul-Vénétie Julienne)? Rome et Florence brillent certes (avec Rimini) dans le domaine «Culture et temps libre». Mais au classement général, elles ne sont que 21e et 22e... Venise 34e (sur 107)

Mezzogiorno éternel perdant

Sous l’angle du clivage nord/sud, en revanche, le paysage du bien-vivre transalpin dessiné par le quotidien économique ne fait que conforter désespérément les clichés. Dans le «top ten», au fil des ans, les provinces qui confirment leur supériorité se situent en Lombardie, dans l’arc alpin, dans la région dite de Trivénétie. Tout en bas de l’échelle, la province calabraise Vibo Valentia — bonnêt d’âne pour la durée moyenne des procès et pour la politique sociale — n’est que la pointe d’un bloc méridional qui squatte le fond du classement. La ville du sud la mieux classée est la sicilienne Ragusa, 73e.

Naples, 94e, peut cependant s’enorgueillir du titre de ville la plus jeune d’Italie. Mais pour avoir les tribunaux les plus rapides, il faut aller à Ferrare ou Ravenne. Tandis que la championne en dépenses sociales, aménagements et services au citoyen est Trieste, par ailleurs 6e au classement général.

Très belle ville, Trieste: injustement méconnue des touristes, comme Milan.


L’article original de Il Sole24Ore en italien: Qualità della vita 2018, Milano vince per la prima volta. Guarda tutte le classifiche dal 1999 a oggi

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR