keyboard_arrow_left Retour
Vos lettres à Bon pour la tête

Le réveil avant la chute?

Salut à toute l'équipe,

Un petit message pour critiquer, sans haine mais avec déception, vos choix d'articles.

Franchement, vous êtes bien au courant que tout est au bord de l'Effondrement; qu'il s'agisse de l’environnement, de notre modèle économique, des ressources, etc...

Cet Effondrement, c'est LE thème le plus important, et pourtant le plus négligé. Il y a des centaines de sujets à traiter autour de ce thème et je finirai ce message par quelques propositions. Aujourd'hui, les médias et les journalistes indépendants, s'ils comprennent l'enjeu qui est en train de se jouer dans l’immédiat, ont le devoir Absolu et la responsabilité de réveiller les consciences endormies et de fédérer les esprits déjà éveillés.

Alors, s'il vous plait, arrêtez les articles sur les vapoteuses, ou les enfants du don de sperme. Il y a une Urgence évidente, et si même les médias satiriques et indépendants ne réalisent pas leur responsabilité d'information sur ce sujet, ils deviennent rien de plus que des médias ordinaires et vides de sens. Par extension, ils perdent leur légitimité et deviennent obsolètes.

Pour tenter une approche constructive, il est évident qu'il y a énormément de matière à travailler, et pour simplifier, vous pourriez aborder ce grand sujet en deux catégories distinctes:

- D'une part, informer les lecteurs des différentes problématiques auxquelles nous devons faire face ensemble, ici et maintenant, telles que le désastre écologique qui nous parait toujours aussi invisible mais qui est bien présent, l'impossibilité de sortir du nucléaire, notre dépendance au pétrole, l'instabilité de notre modèle économique, l’inaction politique, l'ignorance citoyenne à grande échelle, etc, etc..

- D'autre part, de relayer les actions citoyennes qui cherchent des solutions, comme par exemple les collectifs de réutilisation de nos objets au quotidien, les expériences de permaculture qui foisonnent et ont terriblement besoin que leurs voix soient portées, les groupes activistes de désobéissance civile, le travail des artistes et des chercheurs qui nous permettent d'explorer des pistes pour que nous même et nos enfants puissent espérer vivre, plutôt que survivre.

L'urgence dans laquelle nous somme tous fait que désormais, il ne s'agit plus de votre Liberté d'informer, mais de votre Responsabilité des sujets traités. Votre parole ne fait pas loi, certes, mais le choix de vos sujets est autant un thermomètre de la société qu'un outil vital pour un changement collectif et si possible, radical.


Dorian Saligarakis, citoyen engagé

Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr (présidente), Geoffrey Genest, Yves Genier, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud, Jacques Pilet, Chantal Tauxe (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR