keyboard_arrow_left Retour
LU AILLEURS / Armées

La Bundeswehr allemande va engager des soldats étrangers

L ’Allemagne manque de jeunes hommes. Le gouvernement s’apprête à engager des recrues étrangères établies sur son sol, avec un passeport de l’UE. Surtout des Polonais (il y en a 255'000 entre 20 et 40 ans), des Italiens et des Roumains. A condition qu’ils parlent très bien l’allemand. Il n’est pas question d’accueillir des «mercenaires» venus en Allemagne pour l’occasion.

La ministre de la défense Ursula von Leyen a préparé cette initiative sans que cela ne crée aucune polémique. Elle y vient en raison du manque d’effectifs dû à la faible natalité. Quelque 20% des postes restent vacants. On estime qu’environ 50'000 soldats étrangers et volontaires pourraient être enrôlés.

Le ministre polonais des Affaires étrangères a vivement réagi: pour lui, une armée doit être strictement nationale. La question sera débattue à Bruxelles.

Cette ouverture n’est pas nouvelle. La France a sa Légion étrangère. La Belgique, le Danemark, la Grande-Bretagne et le Luxembourg font aussi appel à des ressortissants étrangers. D’autres pays, en butte aux mêmes difficultés, envisagent de faire de même, notamment la Bulgarie et la Grèce. A quand la Suisse?


L’article original en allemand du Spiegel Online: Bundeswehr treibt Pläne für Anwerbung von Ausländern voran

VOS RÉACTIONS SUR LE SUJET

2 Commentaires

@yvoire 28.12.2018 | 16h28

«Au lieu de s'attaquer en aval au problème de la faible natalité, il vaut mieux de s'attaquer au problème en amont pour comprendre pourquoi les européens font de moins en moins d'enfants. La réponse est simple, car les européens ont peur de l'avenir, à cause de leurs gouvernants, généralement incompétents. La Suisse n'échappera pas au problème.»


@Lion89 13.01.2019 | 11h09

«@yvoire
Merci pour ta déduction des plus fondées: Faible natalité = Gouvernement incompétent.
Au contraire on peut faire corréler: Pays développés = Faible natalité.
D'autres facteurs positifs entrent également dans l'équation comme: l'émancipation de la femme ou la sécurité sociale.
https://www.rts.ch/decouverte/monde-et-societe/monde/la-demographie/6981349-la-baisse-de-la-natalite.html

Salutations»


Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2019 - Association Bon pour la tête | une création WGR