keyboard_arrow_left Retour
Culture / Jeux

En piste!

J ouer c'est Bon pour la tête! Avec plus d'un millier de sorties par année, uniquement pour la discipline du jeu de société, il faut étendre la pratique aux tables des terrasses, des trains, des écoles, à nos serviettes de plages, aux dîners de famille... C'est pourquoi Bon pour la tête vous propose un rendez-vous mensuel dans lequel Ondine partage avec vous ses découvertes.

Avec les beaux jours une multitude de choses restées en hibernation refont surface. Les hordes de motards, les moustiques, les festivaliers, les granitas, les jupes et bermudas, les odeurs de grillades, les pics de pollution, les banana split, les forêts de perches à selfies que font pousser dans leurs sillages les cars de touristes et, parmi une liste encore bien trop longue, les cirques.

Ah le cirque! Si on ne s’attarde pas sur la triste mine des animaux enfermés dans quelques misérables mètres carrés et que l’on passe directement sous le chapiteau un cornet de pop-corn ou une pomme d’amour à la main, petits et grands se feront coller immanquablement quelques étoiles dans les yeux.

Si vous désirez prolonger le plaisir à domicile, et toute l’année, je vous conseille Meeple Circus, le premier jeu de Cédric Millet.

Meeple est le nom commun donné depuis quelques années aux petits personnages en bois représentant les joueurs sur un plateau. Il vient de la contraction de «my people». Et tous ceux qui ont déjà joué avec ces petits personnages n’ont pu s’empêcher, pendant le tour d’un autre joueur, d’essayer d’empiler ses Meeples de réserve dans de diverses postures.

Cédric Millet c’est certainement inspiré de cette petite manie pour créer ce party game qui se joue dès huit ans, de deux à cinq adversaires et qui mettra la dextérité et l’inventivité de tous à rude épreuve.



Le jeu se déroule en trois tours, deux répétitions et un grand numéro. Le but est de ravir le public, dont les souhaits sont affichés sur une série de quatre cartes, en récoltant le plus grand nombre d’applaudissements.

Au début de chaque tour, on cumule du matériel: poutrelles, chevaux, cylindres, roues, Meeples acrobates, éléphants, Guest star…

Une fois cette phase terminée, musique! Une playlist que l'on aura téléchargée au préalable fait office de chronomètre et projette notre imaginaire sous le chapiteau, comme pour de vrai. On a les mains qui tremblent, ça tombe et retombe, il faut faire vite tout en restant le plus calme possible afin de réaliser les combinaisons qui cumuleront le plus grand nombre de souhaits du public (éléphant sur cylindre, Meeple sur roue, poutrelle sur éléphant, etc.) avec le matériel dont on dispose. Une fois l’acrobatie réalisée, on crie «Tadaaaah!» tout en retenant son souffle en priant que tout ne s’effondre pas avant le décompte des applaudissements.

En plus du cumul des vœux du public que l’on aura contentés, un bonus est attribué au premier et au deuxième joueur qui termine son numéro, les Meeples bleus marquent un clap supplémentaire s’ils sont au sol, les jaunes s’ils n’y sont pas, et plus les rouges sont haut placés, plus les applaudissements pleuvent.

Le grand numéro final lui se réalise à tour de rôle et un bonus est attribué en respectant la condition inscrite sur la tuile numéro choisie au début du tour (dire «ouille ouille ouille» à chaque fois qu’on pose un animal sur un Meeple, chanter la musique tout au long du numéro, envoyer des bisous au public en disant «I love you» à chaque coup de cymbales, etc...)

Avant d’entamer une partie, n’hésitez pas à faire du pop-corn ou des pommes d’amour. Car comme tous les party game, le plaisir qu’on prendra à Meeple Circus dépendra en grande partie de l’immersion et de la bonne humeur des adversaires.


Quelques rendez-vous ludiques

La Tour-De-Peilz Projection-débat KA-CHING! POKIE NATION dans le cadre du 4e symposium international «Jeu excessif: Science, indépendance, transparence» au Musée suisse du jeu, sur inscription le 26 juin 2018.
Lausanne Soirées jeux au Paradis du jeu. Informations sur leur page facebook, pour leurs événements.
Bienne Braderie biennoise du Délirium Ludens, 30 juin et 1er juillet 2018.





Bon pour la tête est une association à but non lucratif, emmenée par un comité de bénévoles composé de Luc Debraine, Sarah Dohr, Geoffrey Genest, Anna Lietti, Denis Masmejan, Patrick-Morier-Genoud (président), Florence Perret, Jacques Pilet, Chantal Tauxe, Faridée Visinand, Ondine Yaffi (ordre alphabétique).

© 2018 - Association Bon pour la tête | une création WGR